Liberté

Je pense qu’être libre signifie une absence totale de tout : de pensées, de paroles, d’actions, d’émotions. L’inaction la plus totale, l’aboutissement ultime de l’âme : ÊTRE.
Certains appellent cela « Samadhi » ou « Moment présent » ou bien encore « illumination ».

  • extrait de « L’encre du coeur »

« Certaines personnes pensent pouvoir être libre grâce à leur travail, leur famille ou bien encore grâce à leur capital financier. Je ne suis pas en train de juger en disant que cela est bon ou mauvais, je dis simplement que cela ne correspond pas à ma vision de la liberté.

En effet, si vous ressentez un sentiment de plaisir ou de manque, vous n’êtes pas libre. Une personne libre, selon moi, ne possède aucune attache, aucun lien qui ne l’associe à quoi que ce soit. Or, quand nous aimons quelqu’un ou quelque chose, nous sommes en quelque sorte lié par un lien émotionnel. Ainsi, nos vêtements, nos enfants, nos bijoux, notre argent, nos meubles, notre famille, nos bien matériels et j’en passe, créent un lien qui nous éloigne de cette liberté. D’où l’importance de cette phrase magique qui résonne sans cesse : le « lâcher-prise » ! « 

En quoi cela consiste vous demandez-vous ? Je pense qu’il s’agît d’un détachement de tous ces liens qui nous empêche d’être pleinement nous même. Nous vivons tous avec des droits et des devoirs, certes, mais nous ne laissons pas assez de place pour la créativité, pour l’inconnu, pour l’originalité. Nos journées sont planifiées comme une horloge  : se lever, déjeuner, travailler, pause midi, travail, retour maison, souper, dormir. Chaque jour semble se répéter inlassablement. Dans ce cas là, nous ne vivons plus, nous SURVIVONS ! 

Lâcher-prise, c’est agir selon son cœur et non sa tête. C’est faire table-rase de ce qui ne nous correspond plus. Depuis Octobre 2019, j’ai démissionné de mon rôle de consultant en informatique à Bruxelles pour la seule raison que « je ne me sentais plus à ma place ». Je n’avais rien à redire concernant le salaire, l’ambiance avec les collègues, ni même les tâches à réaliser ! Il y avait simplement une petite voix qui me murmurait simplement de partir ! D’enfin ME choisir ! D’arrêter de suivre un chemin déjà tracé et de marcher sur mon propre chemin : celui que me murmurait mon cœur, mon âme ! Encore une fois, je ne détient pas la vérité, je ne fais que développer mon ressenti sur le moment. Il se peut même qu’après plusieurs années, je trouve cette explication totalement absurde.

Je vous invite à écouter le titre de « Arcadian – Bonjour Merci » qui évoque de manière pertinente cette volonté de liberté : Cliquez-ici

Lâcher-prise, c’est ne plus dire « Je dois » ni « Il faut que » mais « je peux » (YES WE CAN ! ).
C’est ne plus voir les situations exaspérantes, nos « problèmes » comme des freins mais comme des opportunités, dans lesquelles nous avons la liberté d’agir, de patienter ou de créer une nouvelle solution ! Lâcher-prise, c’est Aimer en toute liberté sans désirer ni posséder. C’est accueillir chaque émotion (peur, tristesse, colère, joie) dans toute situation et d’être capable d’en saisir le message. C’est faire le point sur son passé, le ranger dans un tiroir et de se consacrer uniquement à « Aujourd’hui », « Maintenant », « Tout de suite » afin que chaque pierre que nous prenons puissent construire la route de Demain. Le futur reste un mystère, perdre son temps à le visualiser gaspille l’énergie que nous avons aujourd’hui ! Lâcher-prise, c’est avoir de la gratitude pour tout ce que l’on a déjà plutôt que de voir ce nous manque ! Il y aurait encore beaucoup à dire sur ce concept, je crois que je vais m’en tenir jusqu’ici pour l’instant.

Depuis ce grand changement, je suis redevenu peu à peu qui j’étais ! En effet, ce choix a démoli toute la structure de pierre que j’avais mis tant d’années à construire. J’avais vraiment tout lâcher : plus de résidence, plus de travail, plus de revenu, plus d’argent, plus d’avenir, et pourtant j’étais toujours là. A ce moment là, je me suis demandé « qu’est-ce qui me maintient encore en vie ? ». Si demain je devais mourir, qu’aurais-je regretter de ne pas avoir fait ? 

Oui j’ai claqué la porte de mon passé pour ouvrir celle qui me mènera sur ce chemin dont les seuls panneaux indicateurs sont :  FOI – ESPÉRANCE – AMOUR !

Si ma famille ne m’avait pas recueillie, je serais surement devenu SDF. Je ne l’en leur remercierai jamais assez… Je redémarrais donc ma vie d’une page blanche (pas tout à fait, mais c’était ce que je pensais à cet instant). Chaque jour était consacré à réaliser quelque chose de nouveau. La vie redevenait une aventure, un voyage vers l’inconnu et retrouvait son charme d’antan.  Cette liberté, je l’ai également obtenue grâce au COVID-19 et au confinement ! Ainsi, j’ai pu expérimenté divers choses comme,  le dessin, la peinture, l’écriture, le bricolage, la cuisine, l’enseignement, la lecture, le chant etc…

Heureusement, j’ai également pu vivre une histoire d’amour tellement extraordinaire que je suis incapable d’user de mots pour la décrire. Toujours est-il que cet amour fut totalement inconditionnel, libre de tout artifice extérieur ! Nous avons vécu l’amour avec un grand A : physiquement, mentalement, émotionnellement et même au niveau de l’âme ! Je la remercie de tout mon cœur pour ces merveilleux moments qui resteront gravés à jamais dans mon âme !

Cette relation, cet amour fut le déclencheur de mon ascension ! Le brassier de l’Espoir en la Vie venait de se rallumer et était prêt à briller de toute sa lumière !

J’aime cette phrase qui dit :

« Quand on a touché le fond, on ne peut que remonter » – Atlantide (Disney)

En ayant touché le fond, j’ai pu retrouver contact avec mes racines, avec qui je suis vraiment. Ce sentiment de liberté de pouvoir se consacrer à tout moment du temps pour soi, de pouvoir utiliser son énergie comme cela nous convient, d’être en contact avec des personnes bienveillantes, positives, respectueuses et qui désirent évoluer sur le plan personnel sont vraiment des notions essentielles pour moi !

Je suis toujours actuellement en train de me reconstruire sur le plan extérieur, mais cela ne pourra être fait qu’une fois mon puzzle interne enfin reconstitué. Lorsque chaque pièce aura été identifié et que plus personne ne pourra venir remettre en doute qui je suis.

Et vous, avez-vous déjà fait le « grand saut » ?

Lâcher-prise et volez de vos propres ailes !

Je vous souhaite une excellente journée ! ☼

 

Publié par KevinPinton

Auteur - "L'encre du coeur" https://www.instagram.com/kevinpinton/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :