Bélier : L’alpha du Feu Solaire

  • 1er signe du Zodiaque de l’évolution
  • 12iem signe du Zodiaque de la manifestation
  • Genèse Olympienne : Arès/Mars
  • Grec : Aries
  • Sanskrit : Mecha ou Aja : « ce qui existe par soi-même, sans naissance » : le Brahma éternel
  • Nom : RAM (Ab-Ram = le Père du Bélier)
  • Élément : Feu
  • Appartient à la Croix : Cardinale (avec le Cancer, Balance, Capricorne)
  • Passage du soleil dans la constellation (astronomie) : http://robinfo.oma.be/fr/astro-info/soleil/zodiaque-2022/
  • Passage du soleil dans le signe (astrologie) : du 21/03 au 20/04
  • 1er décan : 21/03 au 01/04
  • 2iem décan : 02/04 au 11/04
  • 3iem décan : 12/04 au 20/04
  • Saison : Printemps
  • Planète/Astre (selon l’astrologie orthodoxe) : Mars
  • Planète/Astre (selon l’astrologie énergétique/exotérique) : Mars – Rayon 6
  • Planète/Astre (selon l’astrologie ésotérique) : Mercure – Rayon 4
  • Régent hiérarchique (planète qui dirige ce signe) : Uranus – Rayon 7
  • Région du corps : Tête
  • Organes associé (d’après la médecine chinoise) : Poumons (P) avec comme heure d’activité de 3h à 5h, associé à l’émotion de tristesse.
  • Apôtre de Jésus : Simon le Zélote
  • Lettre hébraïque : Hé (5)
  • Signe Amérindien (Chamanique) :
    -> Du 21/03 au 19/04 : Le Faucon saure
    -> Le 20/04 : Le Castor

Egypte : Amon : Le Dieu Originel

Amon (Amen, Amun, Ammon en grec, Amoun), était à l’origine le dieu de Thèbes, il fut identifié plus tard à Rê et nommé Amon-Rê.
Le nom d’Amon signifie « Caché » car nul ne pouvait le voir.

Les attributs d’Amon sont le disque, image du soleil, les cornes et le fléau; il est figuré tantôt avec une tête de bélier, tantôt avec un visage humain, portant parfois des cornes de bélier qui naissent au-dessus des oreilles (bouc de Mendès -animal de la création, de la renaissance). Il portait en général sur la tête une tiare de plumes orné parfois du disque solaire.

Sur les tombes de la vallée des rois, le soleil en voie de résurrection prend la tête du bélier (couleur vert = résurrection) sur la barque qui traverse la nuit.

Ses animaux sacrés étaient l’oie et le bélier.

Sources : L’astrologie initiatique – Didier Salvignol
https://www.infomysteres.com/astrologie-initiatique/)

Archétypes mythologiques associés

  • Mitra/Mithra – Dieu du Soleil (Tradition Védique)
  • Agni – Dieu du Feu et du Sacrifice
  • Agneau Pascal : Rédemption, Renaissance, Renouveau
  • Amon-Ra (Egypte) : Soleil, Vie, Création
  • Ares, Le Dieu de la guerre, de la discorde
  • Le buisson ardent et Moïse (Bible)
  • Pavamana, Feu des Grands Asura (Hindouisme)

Pictogramme du Bélier
– la tête et les cornes d’un bélier
– les ovaires, les trompes de Fallope + Vagin (organe reproducteur féminin)

Il dessine occultement (caché) les deux côtés d’un triangle pointe en bas (symbole du principe féminin), semblable à une coupe ouverte aux influences célestes : sa pointe inférieure pénètre dans la substance et y transmet les énergies de l’Esprit.

Il évoque encore un V ou un A renversé, première lettre de l’alphabet (l’alpha grec, l’Aleph Hébraïque) , le principe créateur. Ce même triangle rappelle le sexe féminin, symbole de fécondité tout naturellement relié au printemps et à la régénération de la vie.

En effet, le Bélier, comme le nombre 1 ou la lettre A, commence un cycle et vivifie les autres signes du zodiaque, de même que le nombre 1 et la lettre A transmettent leur énergie dynamique à la succession des nombres/lettres qui les suivent.

Les deux cornes/antennes émergeant d’un point unique, peuvent encore symboliser la double manifestation du germe et le jaillissement fertile de la nature, autant que celui de l’âme et de la personnalité unifié en un seul centre.

Le pictogramme peut-être considéré comme un fragment du signe du Verseau dont il est la part des eaux d’en bas (Ma) plongeant et pénétrant dans le monde de la Matière.

L’élément du Bélier
1er signe du zodiaque humain, signe de feu.

Le culte du Soleil était pratiqué en Égypte (Karnac) et en Bretagne (Carnac) et diversement représenté par des obélisques ou des menhirs. En Inde védique Agni, le dieu créateur du Feu et du sacrifice, le poisson de Feu était représenté monté sur un bélier. Ce même Feu apparu à Moïse dans le buisson ardent.

Le Bélier est donc l’agneau de Feu dont le sacrifice n’a rien de résigné, car le Feu est apparenté au Père (Rayon 1 – Volonté-Pouvoir de la « Divinité »). Du Feu Éther ou puissance dynamique de l’univers, émane le rayon du Bélier appelé « Père » ou source de toute chose.

Les hindous le nomment « pavamana » ou Feu des Grands Asura. Il incorpore la lumière de la vie comme l’étincelle à peine perceptible de l’idée divine, pour les hiérarchies créatrices et pour les âmes humaines en incarnation.

Définition ésotérique du Bélier
1er signe de la croix cardinale : il exprime la volonté divine de manifestation et ouvre les cycles de l’âme par une naissance mentale vouée à la maîtrise, la 1ere des 4 naissances du zodiaque. Exprimant le commencement de la roue zodiacale à 0° du Bélier et sa fin à 30° des Poissons, il est le pivot entre son début (l’alpha) et son aboutissement (l’oméga), donc la synthèse de l’être.

Le Bélier intègre le Feu/Éther d’Ouranos/Uranus (Grecs) ou de Parabrhama (Hindous), le Tout, le Père-Mère, l’Esprit/Substance , le potentiel global de la Création, faisant apparaître le royaume divin sur la Terre. Il est en effet issu de l’Océan primordial, l’Akasha hindou des Poissons; l’impulsion divine, l’Essence/Puissance cosmique productrice de la Substance, agit à travers lui pour se manifester tangiblement dans la Création.

1er stade de la pénétration dans la Matière, il plonge l’âme humaine dans sa densité et ses ténèbres pour lui permettre d’accomplir sa mission, après lui avoir donné l’impulsion expérimentale de la roue cyclique. Le signe du Bélier a de même accueilli les anges lorsqu’ils descendirent de sphère en sphère jusqu’à la Terre pour s’y incarner.

Pour l’être humain, le Bélier est le signe de la volonté d’incarnation, de la lutte active dans la Matière et de l’introduction dans les mystères de la vie. Il est aussi la porte initiatique. En plongeant dans le Feu du Bélier, en acceptant la pénible lourdeur du monde physique, l’âme est invitée à aller vers sa résurrection dans le monde subtil après une expérimentation terrestre.

Le Bélier a comme mot clé « ESPOIR » , bien qu’il représente la 1ere des 3 morts du zodiaque. Dans la tradition hindoue s’y trouvent les deux Ashvin ; jumeaux qui naissent après minuit et conduisent le char de l’aurore de leur soeur Usha. L’un des frères est lumière et l’autre est ténèbres (semblable à Castor et Pollux de la mythologie grecque). En Égypte, l’aurore (Neti ou Eos chez les Grecs) ouvre chaque matin la porte au Soleil avec la clé du ciel, car le Bélier est le siège d’Amon-Râ aux cornes de Bélier.

Signe des commencements et premier signe du zodiaque humain, il propulse 3 impulsions de la volonté divine, menant à un renouveau :

  • Sur le plan physique : pendant l’involution, pour prendre une forme dans la Matière
  • Sur le plan énergétique : pour créer personnellement quelque chose de spirituel, mental, artistique ou concret, car la vie terrestre devient un canal de l’âme forcément créatrice (le Bélier marque alors le début de son émergence ou évolution);
  • Sur le plan universel : pour manifester l’Esprit à travers la chair, la libérer de la Matière et lui permettre de retourner à la source divine (Le Bélier illustre aussi le commencement de la vie spirituelle)

Le Bélier est relié au mythe de la Toison d’or et des Argonautes, à l’agneau immolé, à la passion de Jésus-Christ qui, apparaissant à la fin de l’ère du Bélier, instaura la transmutation des états passionnels et l’ouverture de l’âme par l’amour et le don de soi.

L’agneau et le Bélier sont dés lors la manifestation tangible de la mansuétude divine : leur sacrifice implique le renoncement au monde de la Matière, ce qui permet d’accéder à celui de l’Esprit. Le bélier est appelé Ram, première syllabe du nom des pharaons de l’ère du Bélier, la dynastie de Ramsès par exemple. Pour le commémorer, une allée de sphinx à tête de bélier a relié le temple de Louksor à celui de Karnac.

Ab-Ram devient Abraham dans la tradition hébraïque ; lorsqu’il doit sacrifier son fils Isaac à la demande du Seigneur, un bélier apparaît pour être égorgé à sa place. Plus tard, Moïse descend du mont Sinaï avec les deux cornes irradiantes du Bélier, emblèmes de son initiation la lumière divine. L’ère du Taureau (dans le sens de l’involution, vient juste avant) doit être effacée : c’est pourquoi Moïse détruit le Veau d’or qui la symbolise.

Publié par KevinPinton

Auteur - "L'encre du coeur" https://www.instagram.com/kevinpinton/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :