Capricorne : le portail de libération

  • 10iem signe du Zodiaque
  • 11iem signe du zodiaque Egyptien (on commençait par le signe du Poisson)
  • 3iem signe du zodiaque de l’humanité/Manifestation
  • Signe Egyptien : Caprin / Oryx
  • Signe du zodiaque Chinois associé : Chèvre*
  • Élément : Terre (associé au Corps)
  • Genèse Olympienne : Saturne/Kronos
  • Appartient à la Croix : Cardinale (avec Bélier, Cancer, Balance)
  • Date : du 22/12 au 20/01
  • 1er décan : 22/12 au 02/01
  • 2iem décan : 03/01 au 11/01
  • 3iem décan : 12/01 au 20/01
  • Saison : Hiver
  • Rayon dominant : Rayon 7
  • Planète/Astre (selon l’astrologie orthodoxe) : Saturne
  • Planète/Astre (selon l’astrologie énergétique/exotérique) : Saturne – Rayon 3
  • Planète/Astre (selon l’astrologie ésotérique) : Saturne – Rayon 3
  • Régent hiérarchique (planète qui dirige ce signe) : Venus – Rayon 5
  • Région du corps/Organes : Genou, peau, squelette
  • Organes associé (d’après la médecine chinoise) : Triple Réchauffeur (TR) – Pancréas – avec comme heure d’activité de 21h-23h, associé à un sentiment de dépression, de solitude.
  • Apôtre/Disciple de Jésus : André
  • Lettre Hébraïque simple : Ayin (16)
  • Signe Amérindien (Chamanique) :
    -> Du 23/12 au 19/01 : L’ Oie blanche/ L’ Oie des neiges
    -> Le 20/01 : La Loutre
  • Signe druidique/celtique :
    -> 23/12 : Le Sureau
    -> Le Bouleau (du 24/12 au 20/01)

Chèvre (signe Chinois)*
Le Caprin (devenu Capricorne) s’est traduit en Chèvre, conservant une graphie relativement similaire, toujours en référence à la bête à cornes crapahutant dans les montagnes.

Sources : l’Oracle des origines – Kevin Meunier.

Astrologie initiatique

Sources : L’astrologie initiatique – Didier salvignol (https://www.infomysteres.com/astrologie-initiatique/) lui même inspiré par : l’ABC de l’astrologie, Daniele De Caumon Paoli

  • Caractéristique du Capricorne : Montagne, sommet à atteindre, roc, terre où l’air se raréfie. La maturité; grâce aux renoncements indispensables, il va s’intégrer à la société.
  • Qualités : Persévérance
  • Point d’amélioration : Misanthropie, avarice, restriction
  • Point fort : Durée, Sens du temps

Chaque signe est vécu différemment suivant le degré d’évolution de l’être humain. Source: Traité sur le sept rayons, astrologie ésotérique, Alice A. Bailey, p.121

  • Homme non développé : L’âme est rivée à la terre
  • Homme avancé : Celui qui traverse les eaux fluide
  • Disciple initié : Le conquérant de la Mort – l’Initié

Archétypes mythologiques associés

  • La nymphe Amalthée.
  • Pan, chef de file des Satyres
  • Perséphone : déesse de la moisson et reine du monde souterrain

Constellations associées au Capricorne

Sagitta, la Flèche (sans rapport avec le Sagittaire) : signifie en hébreux « Celui qui est solitaire, l’Initié ou le « Sauveur du monde ».

L’Aigle : aussi étroitement relié au Capricorne qu’au Sagittaire, est « l’Oiseau de lumière », l’aspect le plus élevé de l’âme parvenue à son accomplissement.

Le Dauphin : joue avec les forces de la nature, symbolisant le Fils divin évoluant dans l’eau et dans l’air, sans être retenu par la loi physique.

Pictogramme du Capricorne
Il est appelé « signature de Dieu » et intentionnellement indéchiffrable, car l’humanité doit effectuer maints périples de réincarnations avant de remonter vers son essence divine ; cela explique pourquoi ses divers symboles sont composés de boucles (ou cycles) : le trait revient sur lui-même, semble récupérer de l’énergie et reprend son envol.

Au niveau cosmique, cela évoque l’inspiration et l’expiration du Souffle créateur générant des plans de manifestation ; au niveau humain, les courbes dessinent les cycles d’incarnation successifs, les stades d’évolution de la conscience depuis sa descente aux enfers, jusqu’à la libération finale.

L’élément du Capricorne
Il est le 3iem aspect de l’élément Terre, celui de l’hiver, dur et glacé. Dominant le triangle de Terre du zodiaque, le Capricorne lui donne sa plus grande densité, où, prisonnière, la vie divine semble morte. Bien que l’humanité soit pétrie par la Terre, elle doit dissoudre sa densité : une fois péniblement gravie la dure montagne du karma (Saturne/Kronos étant le Maître du Karma), elle la voit se métamorphoser en montagne de l’initiation et de la libération, dont le sommet indique la plus haute ascension possible et le triomphe de l’Esprit : tout ce qui nuisait à l’évolution a disparu. L’élément Terre devient donc ici le pur réceptacle de l’influence divine.

La chèvre à queue de poisson, animal fabuleux composé des éléments Terre (chèvre) et Eau (poisson), illustre le Capricorne. Ces éléments représentent la terre et l’eau, qui ont donné l’argile avec laquelle le Créateur façonna l’humanité. Après les avoir expérimentées aux niveaux astral et physique, cette dernière doit les sublimer, puis s’en dépouiller, pour retrouver sa Source cosmique.

Le Capricorne illustre la vie plongeant dans la Matière (Eau originelle), puis l’âme libérée de la roue des renaissances s’élevant vers le sommet. Comme tout amphibie, il est relié aux 4 éléments, car, vivant dans l’eau et sur terre, il ne peut y subsister sans air et sans soleil (feu).

Mythologie rattachée au Capricorne

Lucifer : littéralement « porteur de lumière » : ange, ayant chuté sur la Terre, a été fort mal compris par les religions judéo-chrétiennes, qui en ont fait Satan (Sheitan, celui qui divise) ou le Mal, ce qui ne le représente qu’une fois pollué et sali par le psychisme humain. Mais si le Mal est une descente de la Lumière, il peut devenir grâce aux souffrances qu’il entraîne, le point de départ d’une transmutation de conscience qui permet justement de la retrouver dans son pur état originel.

C’est donc à l’humanité de resacraliser son porteur de Lumière, pour lui redonner son identité originelle en la retrouvant elle-même… Or, Lucifer est identifié à Vénus, l’âme de la Terre.

Seth : le dieu crocodile égyptien (c’est pas Sobek normalement ?! Seth est censé être un « mangeur de termites » (termitivore) ), évoque le serpent tellurique et les forces obscures.

Pan : représenté avec des sabots et des cornes de chèvre, génère dans la Matière les élémentaux astraux et mentaux, soit à la manifestation de la vie même. Il est également assimilé à Lucifer à un autre niveau.

Kronos-Saturne : fils d’Ouranos (Uranus) et de Gaïa, symbolise le temps et la mort, mais il est aussi le gardien du Seuil de l’initiation. Les énergies prennent naissance en lui, puis se forment dans l’espace, perpétuellement dévorées par le Temps, jusqu’à ce que Zeus/Jupiter le remplace. Zeus, Maître du ciel, il est hors du temps, de l’espace et de la vie formelle.

Python/Typhon : le serpent tentateur femelle de l’Ancien Testament ; représentant la dualité de la Matière, il est vaincu par Horus (Soleil) chez les Égyptien et par Apollon chez les Grecs, tous deux symboles de la Lumière.

Prométhée : dans les légendes grecques, est attaché au rocher de la Terre, et torturé pour avoir transmis « l’étincelle du mental » ou Feu divin, à ses habitants, encore inaptes à le recevoir. Enchaîné par le karma de l’humanité, il sera libéré par l’initié Hercule après sa descente aux Enfers depuis les sommets du Capricorne.

Hestia/Vesta : Déesse du foyer, de la maison et de la famille, fille de Saturne et de Rhéa. Avalée la première par le Temps (comme ses frères et sœurs Titans), elle est régurgitée la dernière et devient à la fois l’aînée et la plus jeune. Elle demande à Zeus la faveur de rester vierge ; celui-ci lui accorde d’être la déesse de chaque foyer, au culte entretenu par des Vestales. Son esprit ascétique et casanier peut la relier au Capricorne.

Cerbère : Fils de Typhon et d’Èchnida, frère de l’Hydre et de la Chimère, possède 3 têtes et une queue de serpent. Il possède une rangée de reptiles sur le dos et sa bave fait naître le poison violent de l’aconit. Si un être vivant le regarde, il est aussitôt pétrifié comme pas Méduse elle-même ; c’est pourquoi il garde les Enfers et dévore ceux qui tentent de fuir. Il illustre la densité de la Matière, ses déviations et ses dangers.

Définition ésotérique du Capricorne

Algipan et Aïgokenos : une belle légende se rattache à la chèvre-poisson. Algipan, fils de Zeus et de la chèvre Aïga, mène sur la montagne une vie solitaire et grimpe de rocher en rocher en ignorant la peur et le vertige. Une fois parvenu au sommet du pic capricornien, il est fasciné par l’océan à ses pieds, y plonge pour connaître ses mystères et aider ceux qui s’y débattent. Son courage est récompensé par Poséïdon/Neptune, qui transforme aussitôt la partie inférieure de son corps en queue de poisson, afin qu’il vive aussi sous l’eau.

Il lui naît un fils, Aïgokenos, le poisson-chèvre (l’inverse), représentant l’initié aussi bien capable d’atteindre les plus hauts sommets que de plonger dans les abîmes infernaux.

Ce mythe illustre la destinée du capricornien qui, une fois parvenu au sommet de l’expérience de la Matière, doit replonger dans le mystère de la mer originelle et porter assistance à ceux qui ne peuvent s’élever.

Jusqu’au Capricorne, l’incarnation a créé des formes matérielles, mais aussi des concepts mentaux par Saturne, affectifs par Vénus et émotionnels par la Lune et Jupiter ; ils proviennent de Mercure et sont animés par la lumière solaire d’Uranus et le feu de Mars .

Les Asuras : au énergies subdivisées dans le Sagittaire en 7 sous-énergies, préparent les formes denses du Capricorne. Représentés par les hindous dansant sur un cercle de feu, ils participent à la descente de l’intelligence dans le corps physique en projetant la double énergie de Mercure et de Vénus. Chaque groupe d’Asura correspond à un aspect saturnien :

  • Structure de la Matière : les démons (mon-de à l’envers) qui fixent l’humanité dans son karma.
  • Rédemption christique avec les anges de lumière ou anges gardiens qui l’aident à remonter vers les plans supérieurs.

Le nombre 10
La décade sacrée, le but de la Création, représente en même temps le courant involutif et évolutif en rapport avec la vie physique du Capricorne. Le 10, examiné en tant que 5 (nombre du Lion) multiplié par 2 (nombre de la réceptivité du monde physique), montre que la conscience personnelle du Lion, s’enfouit ici dans la Matière et que l’Esprit ne domine pas : le 10 devient alors le nombre du karma, dû à l’égocentrisme du Lion.

Ce double 5 manifeste en un seul signe la cause et la conclusion de l’incarnation : Il est le nombre binaire de l’involution et de l’évolution, de la lumière et des ténèbres, avant de marquer le terme de l’accomplissement humain grâce à sa puissance réformatrice. En binaire, il faut 2 : (01= 1, 10=2, 11 = 3).

Le mystère du Capricorne est caché dans les cinq pointes du Pentagramme, doublement pointé vers le haut et le bas, dans les deux sens de la roue, pour concerner l’être spirituel, l’aspirant, le disciple, l’initié et l’adepte.

Le 10 incorpore la puissance des 9 signes précédents. Considéré comme 1 ajouté à 0, il relie le zéro à l’infini, et démarque la limite de la conscience humaine dans le monde physique.

Au-delà du Capricorne se trouvent en effet le Verseau et les Poissons, dont la lumière (voilée au profane) appartient à l’incréé et au corps de la conscience invisible ; elle ne sera révélée qu’après le passage du portail de Brahma, le dernier degré du Capricorne.

Le Crocodile (MAKARA)
Comme la déesse poisson, les crocodiles vivent dans l’eau et sur terre. Le mystère du Crocodile (Makara en Sanskrit), réside dans le signe du Capricorne et ses rapports avec la croix fixe : en Égypte, les crocodiles sacrés sont supposés émerger des eaux primordiales (le Nil) lors de la Manifestation, et y replonger à la fin du cycle, illustrant ainsi l’incarnation et la désincarnation. Les défunts deviennent dés lors des crocodiles de Sagesse.

« Ma » signifie 5 et « kara » (la main), cinquième principe du mental créateur et activité de Saturne. Ma signifie aussi Matière, Ka « forme créatrice », Ra « manifestation matérielle, analogie avec (Kumara) « Kou » (principe de l’énergie créatrice), « Ma » (Matière) et Ra (manifestation matérielle).

Les 9 Koumaras, Prajapati ou Ènergies créatrices du Sagittaire, sont les émanations du principe suprême et ont eu comme mission de faire descendre l’intelligence en l’être humain encore animal ; ils sont dont reliés à Saturne et au double 5 (10) nombre qui représente l’homme quintuple physique, éthérique, astral, mental et psychique... soit les 5 koumara.

Le Dauphin : le Makara (crocodile) est parfois identifié avec le Dauphin, véhicule de Varouna, Dieu hindou de l’Océan et à Poséidon chez les Grecs. Jésus est parfois nommé le « petit Dauphin ».

La dualité dans le zodiaque :
7 des illustrations zodiacales sont doubles et ont une grande importance dans la roue.

  • 2 cornes du Bélier
  • 2 cornes du Taureau
  • Juméliété du Gémeaux
  • 2 pinces du Cancer
  • 2 plateaux de la Balance
  • 2 cornes du Capricorne
  • 2 ondes du Verseau
  • 2 Poissons

Le lion est unitaire, symbole solaire dirigé vers l’égo là où le Sagittaire dirige sa flèche vers l’Esprit.
La Vierge et le Scorpion sont trinitaires.

Le mystère des signes cornus du zodiaque
Un symbolisme particulier est évoqué par le Bélier, le Taureau et le Capricorne, tous les 3 pourvus de 2 cornes, qui cachent 3 mystères sur les 3 croix.

  • Sur la croix mutable : Le mystère de Dieu, le Père de la Création et du signe du Bélier qui broute dans la plaine et la fertilise.
    Le bouc ou la chèvre, représente le matérialiste ambitieux cherchant avidement à satisfaire son désir, et il en trouve parfois les fleurs, chacune avec son épine de désillusion et de satiété.

    Sur la croix mutable, le bouc représente l’être humain en tant que mélange de désir (Eau) et de nature animale (Terre) car il cherche aussi les éléments vitaux que sont la boisson et la nourriture. Dans le sens inversé de la roue, le Bélier représente l’être humain composé de l’âme et du corps.
  • Sur la croix fixe : Le mystère de Dieu, le Fils et la rédemption. Le Bélier y devient le bouc émissaire, le Taureau de Dieu chassé dans le désert avec les péchés du monde, pour les racheter et trouver l’illumination, car la volonté divine s’exprime par l’amour et le salut.
  • Sur la croix cardinale : Le mystère de Dieu, le Saint-Esprit et de la libération.
    Le Bélier ou le bouc, ayant gravi la montagne du Capricorne, possède la vision du Tout grâce à l’ouverture de sont 3iem oeil dans le Taureau, et peut accéder à l’initiation : les deux cornes du bouc fusionnent au centre du front en une longue corne lumineuse, unique et droite, projetée comme une épée ; symbolisant l’Unité, l’Esprit et l’initié triomphant, la Licorne est donc nommée UNICORNE.

Le mystère du Capricorne se trouve dans l’allusion biblique aux brebis et aux boucs. Les 3 bêtes à corne du zodiaque détiennent donc le secret « des cornes de la lutte et de la corne d’abondance, toutes deux sujettes et gardées par la Coupe de Vie ».

Le capricornien offre une image complète de l’être ayant les pieds sur terre, marchant librement et gravissant les hauteurs de l’ambition matérielle ou spirituelle, selon son niveau d’évolution sur la roue : le Capricorne ne marque pas seulement le point le plus profond de concrétion et de mort, mais aussi celui de la plus haute initiation…

Exprimant le pire, comme le meilleur, il est le signe des extrêmes : à l’époque où il n’existait que 10 signes, il était le premier sur la roue ordinaire, le dernier sur la roue inversée et ponctuait la totalité du zodiaque.

Les caractéristiques de l’initié capricornien sont « le silence, le secret, la solitude et l’impersonnalité ».

Avant de connaître le détachement, il faut avoir été fortement attaché, et l’impersonnalité est une expansion de l’amour personnel, qui consiste à aimer toute l’humanité avec ses défauts et ses erreurs. Le natif est également doté d’humilité, car le véritable initié ne veut jamais reconnaître qu’il l’est. Or, le Capricorne gouverne les genoux : c’est seulement lorsque l’être peut s’agenouiller en toute l’humilité au sommet de la montagne en offrant son âme et sa vie au service d’autrui, qu’il lui est permis de passer cette porte de l’initiation : les secrets de la vie donnés aux seuls vrais initiés lui sont alors confiés et il doit les protéger par le silence.

Le berceau du Christ : le Capricorne permet la naissance de la conscience spirituelle, manifestée plus dans le Verseau chez les Serviteur du monde, et dans les Poissons chez les Sauveur du monde, comme Jésus-Christ lui-même.

Le secret de l’âme : parmi les Gardiens des 4 secrets (Taureau, Gémeaux, Balance, Capricorne), celui-ci garde le secret de l’âme elle-même. En effet, après l’éveil de la substance essentielle dans le Bélier, l’association de la vie, de la conscience et de la dualité dans le Cancer et l’équilibre statique dans la Balance, l’initié retourne à l’Esprit, mais en pleine conscience, après avoir oeuvré dans la Matière et rendu son âme réceptive à la volonté divine.

Il libère l’âme et l’initie à l’aspect encore supérieur de l’Esprit en la stimulant pour le service et la libération. C’est en effet grâce à l’influence de Saturne que la Terre est en voie de devenir une planète sacrée.

Le Feu du Sagittaire, d’essence vénusienne et jupitérienne, fait descendre les énergies dans le corps, terrain du Capricorne. Leur sublimation aboutira à leur absorption dans l’absolu des Poissons, où état de conscience pure du retour spirituel.

La gestation cosmique : occupe 9 signes, en rapport avec les 9 mois de gestation pour l’être humain.

L’annonciation à la Vierge se situe vers l’équinoxe du Printemps (Bélier, le 21 mars) et la naissance de l’Enfant divin (dieu solaire), à l’entrée du Soleil dans le Capricorne lors du solstice d’hiver, le 21 Décembre, au début du signe qui symbolise la naissance de l’univers ; la dissolution se produit au 30iem degré du Capricorne pour la nuit de Brahma ; au-delà du « jour illusoire de la Terre », le natif entre dans la « nuit de l’insondable ».

Le Capricorne est nommé par les anciens Grecs : Portail de la libération des immortels, car c’est par lui que la vie est résorbée en l’Unité, et « Porte de ceux qui ne connaissance pas la mort ».

Publié par KevinPinton

Auteur - "L'encre du coeur" https://www.instagram.com/kevinpinton/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :