Poissons : L’Alpha et l’Omega

  • 12iem signe du Zodiaque tropical
  • 1er signe du zodiaque Egyptien
  • 1er signe de la manifestation/humanité
  • Lettres : A et N (« AN » signifie Poisson » en Egyptien)
  • Signe Egyptien : Poisson (1 seul) ou l’Ibis*
  • Signe du zodiaque Chinois associé : Le Coq*
  • Élément : Eau (associé aux émotions)
  • Sanskrit : Mina , les 5 éléments
  • Genèse Olympienne : Neptune/Poséidon
  • Appartient à la Croix : Mutable (avec Gémeaux, Vierge, Sagittaire)
  • Dates : du 19/02 au 20/03
  • 1er décan : 19/02 au 28/02
  • 2iem décan : 01/03 au 10/03
  • 3iem décan : 11/03 au 20/03
  • Saison : Hiver
  • Planète/Astre (selon l’astrologie orthodoxe) : Neptune et Jupiter
  • Planète/Astre (selon l’astrologie énergétique/exotérique) : Neptune – Rayon 2
  • Planète/Astre (selon l’astrologie ésotérique) : Pluton – Rayon 1
  • Régent hiérarchique (planète qui dirige ce signe) : Pluton – Rayon 1
  • Région du corps/Organes : Pieds
  • Organes associé (d’après la médecine chinoise) : Foie – (F) – avec comme heure d’activité de 1h-3h, associé à une émotion de colère.
  • Apôtre/Disciple de Jésus : Barthélémy
  • Lettre hébraïque Simple : Qôf (19)
  • Signe Amérindien (Chamanique) : Le Cougar/Le Loup
  • Signe druidique/celtique :
    -> Le Frêne (du 20/02 au 17/03)
    -> L’ Aulne (du 18/03 au 20/03)

Poisson/Ibis/Coq (Signe Egyptien-Chinois)*
Comme nous l’avons vu, il fut un temps où l’année commençait par le Poisson. Mais en réalité, avant d’être un poisson unique, le symbole primitif était un oiseau pécheur : un Ibis mangeant un poisson. Ce symbole est celui de la renaissance de la nature.

Chez les Chinois, il deviendra le Coq (qui chante le renouveau du jour) parfois échangé avec le Phénix (symbole de renaissance, de résurrection). Cette concordance sera renforcée par le fait que le nouvel an égyptien était associé à la renaissance du « Benu », le phénix figurant l’astre solaire et donc, le retour de la vie sur les terres du pays.

Sources : l’Oracle des origines – Kevin Meunier.

Astrologie Initiatique

Sources : L’astrologie initiatique – Didier salvignol (https://www.infomysteres.com/astrologie-initiatique/) lui même inspiré par : l’ABC de l’astrologie, Daniele De Caumon Paoli

  • Caractéristique des Poissons : Être qui se faufile entre deux courants, entre deux rêves. La conscience de ses origines et de la fin, d’où difficulté pour lui de se situer.
  • Qualités : Dévouement, intuition
  • Point d’amélioration : Abus de plaisirs
  • Point fort : Mystére

Chaque signe est vécu différemment suivant le degré d’évolution de l’être humain. Source: Traité sur le sept rayons, astrologie ésotérique, Alice A. Bailey, p.121

  • Homme non développé : Responsivité du milieu – le Médium
  • Homme avancé : Sensibilité à l’âme – le Médiateur
  • Disciple initié : Responsabilité spirituelle – le Sauveur

Archétypes mythologiques associés

  • Ishtar, déesse de la fertilité et de l’amour universel
  • Poissons de Neptune

Constellations reliées aux Poissons
Une lien relie les 2 poissons, l’un nageant vers le sud (le natif matérialiste) et l’autre vers le nord (l’aspirant à l’évolution).

Céphée : Roi de Jappa, représente l’aspect « Père-Esprit » ; il est l’époux de Cassiopée, petite-fille d’Hermès qui symbolise la Matière trônant et dominant. La Chevelure de Bérénice (dans la Vierge en opposition) illustre le sacrifice de la femme pour le service de l’âme commençant à s’affirmer.

Andromède : Fille de Céphée et de Cassiopée. Sa mère prétend que sa fille est plus belle que les Néréides (Nymphes de la mer) ; celles-ci se plaignent alors à Poséidon qui envoie un serpent ravager le pays. L’oracle de Zeus déclare qu’Andromède elle-même doit être livrée au serpent ; elle est donc enchaînée à un rocher au bord de la mer (ça ne rappelle à personne Prométhée ?) mais Persée vainc le Serpent en lui présentant la tête de Méduse qui le pétrifie. Il peut ensuite épouser Andromède, qui représente la Matière transcendée par l’amour et la beauté.

Pictogramme des Poissons
Sur les portiques bouddhistes dédiés aux offrandes post-mortem, se trouvent des croix formées de 2 poissons.

Deux poissons attachées, nageant à la verticale en sens inverse et reliés par un fil, dessinent le symbole originel du signe ; il est illogique, car ce mouvement implique une volonté consciente et le mouvement inversé ne concerne pas le monde marin, où il serait à l’horizontal.

Les deux poissons illustrent en fait la dualité entre l’âme et le corps, et la ligne verticale représente le temps. L’élan du poisson ascendant démontre qu’il tente de pénétrer dans l’éternité; il évolue de la Matière vers l’Esprit et retourne à sa source originelle éthérique, le monde spirituel (Akasha). Le poissons descendant symbolise l’involution de l’Esprit dans la Matière et une nouvelle incarnation.

Le lien représente les cycles de morts et de renaissances, la continuité de l’inspir-expir de la Création pour l’âme en évolution. Tendu entre les deux poissons comme si chacun tirait de son côté, il les empêche d’échapper l’un à l’autre ; cela évoque la captivité subie par l’âme dans le monde physique, les deux mouvements opposées de l’énergie dans la vie manifestée, et l’aspiration de l’âme à vouloir remonter vers sa source divine. Le lien est donc un symbole de régénération et de rédemption, qui peut être assimilé soit au fil de vie, soit au fil de conscience, soit à l’Antahkarana, le pont symbolique dont les degrés relient tous les plans.

Le pictogramme moderne des Poissons est composé d’un cercle aux 2 moitiés opposées et de son diamètre (dit à maître) horizontal, comme s’il divisait la roue de la vie (zodiaque) en deux parties : l’une orientée vers le passé, le karma, la désagrégation progressive des fautes antérieures, et l’autre orientée vers le devenir de l’humanité.

La jonction des deux hyperboles opposées dos à dos (comme l’androgyne originel) peut reformer l’Œuf du monde dans sa totalité, et la ligne horizontale de l’espace est la voie menant de l’une à l’autre.

Une fois rassemblé, On dirait phi (nombre d’or) penché à 90° :

Il peut également évoquer les deux parenthèses fermées en contradiction apparente l’une avec l’autre, et les mondes infinis au-delà d’elles, dont le resserrement indique le rapprochement progressif.

Le monde commençant (hyperbole de droite) et le monde finissant (celle de gauche) fusionneront lorsque les courbes se toucheront, puis se dépasseront pour ne former qu’un tout dans l’éternel présent, le cercle reconstitué.

Au niveau humain, la dualité Esprit-Matière finit par réintégrer les deux en une même conscience en se fusionnant dans l’âme. Le double visage de Janus (dieu des Portes et des Passages) dont l’un regarde le passé et l’autre le futur, peut ainsi être évoqué ; le lien horizontal représente ici l’espace terrestre de l’incarnation. L’humanité se situe à la tangente des 2 demi-cercles dans l’équilibre du présent, soit le 3iem visage de Janus, vu de face.

Les deux canaux subtils de Kundalini (Ida et Pingala) sont aussi représentés par deux hyperboles ; le passage de ces deux énergies au-delà de la frontière du diaphragme est évoqué par la ligne horizontale. Chaque serpent d’Hermès s’oriente dans une direction différente, la double polarité masculine et féminine.

Donc, parvenu à sa plus simple expression, le graphisme actuel des Poissons élargit sa signification, et l’astrologue peut lui octroyer de nouveaux symboles, au fut et à mesure de son évolution.

L’élément des Poissons
Les Poissons sont les 3iem aspect de l’élément Eau ; vivante et active, elle est aussi passive et réceptive, donc infinie. Elle élimine la matérialité, dissout toute forme et la fait naître à l’état divin, comme elle mène à la transsubstantiation symbolisée par le baptême, en dissolvant la Substance et en opérant sa rédemption.

Mythologie rattachée aux Poissons

Hermès Trismégiste : maître des 3 plans (physique, astral et spirituel ou « sel », « souffre », « mercure »)et de toutes les énergies primordiales, représente aussi la synthèse de la triple transformation mercurienne :

  • dans les Gémeaux, le Verbe ordonne l’univers par l’inspiration ;
  • dans la Vierge : la raison et l’intelligence se font jour et le Verbe s’incarne en l’être humain
  • dans le Sagittaire : il transmet la sagesse, la philosophie, la religion et la parole juste.

Principe du devenir, Hermès régit les rapports dynamiques qui transmutent tout en un être-conscience, absolu et immobile.

Les deux courants des Poissons sont symbolisés par les deux serpents qui enlacent son caducée. Il devient Hermaphrodite et retourne à l’Unité en s’unissant à Aphrodite pour clôturer son cycle : par le désir vénusien, il dirige la dualité des énergies terrestres et célestes, devient la voie et la vie confondues.

Poséidon/Neptune
Dieu grec de l’empire aquatique, fils de Kronos/Saturne et de Rhéa ; ses attributs sont le trident et le poisson. Apercevant un jour Amphitrite qui danse dans les vagues, il s’éprend d’elle mais lorsqu’il demande à l’épouser, elle prend peur et se cache auprès du Titan Atlas. Le Dauphin finit par la trouver et la persuade d’accepter la proposition du dieu des Eaux. De cette union naissent de nombreux enfants dont le plus célèbre est Triton. Le Dauphin est alors élevé à l’état de constellation.

La Déesse Poisson
Dans l’ancienne Lémurie, le symbole des Poissons était une femme à queue de poisson, unifiant l’Eau et la Terre. Á l’époque Atlantéenne, lorsque la perception de la dualité s’est affirmée, elle a été remplacée par deux poissons liés ensembles.

Oannes : Homme poisson qui a civilisé la Chaldée.
Noé : le juste, qui ne périt pas dans le Déluge
Vishnu : en Inde, est figuré par une sirène.
Derceto : une mortelle qui s’aperçoit avec horreur qu’elle va devenir mère et se jette dans la mer. Poséidon/Neptune la prend en pitié et change la moitié de son corps en poisson pour qu’elle puisse survivre.
Deux dauphins : Ils ont permis à Aphrodite et à Éros d’échapper à la poursuite de Typhon/Python en les transportant sur leur dos.
Jonas : Avalé par la baleine, reste prisonnier de son oesophage pendant 3 jours mais y voit « d’énormes mystères ».

Définition ésotérique des Poissons

En sanskrit, les Poissons se nomment « Mina », les 5 éléments.

Le nombre 12
Décomposable en 1 (principe originel) ajouté à 2 (le principe récepteur) égale 3 (le produit, la conséquence, l’élément nouveau). Le 12 correspond en effet à la divinisation de l’humanité par la transmutation de ses potentialités latentes.

Les principes
Ceux là même qui ont dû se séparer pour se manifester, redeviennent UN , car les Poissons sont aussi le signe de la régénération , de la vie et de la loi nouvelle. Ils marquent le terme de l’évolution, le commencement et la fin du cercle dont ils sont la synthèse (zodiaque ou monde astral) et représentent le temporel par le poisson nageant vers le bas, l’éternel par le poisson nageant vers le haut et le lien entre les deux.

Les Poissons et l’océan universel
Les germes de vie sont enfermés dans l’Arche (matrice universelle), remplie avant le déluge des Poissons, mais la récolte spirituelle du cycle a déjà été libérée au portail du Capricorne. C’est là que Saturne/Kronos (1er régent du Verseau) transmute ses énergies en Eau, les renvoie aux eaux universelles après la mort physique, et transforme les énergies terrestres en énergies spirituelles : l’Eau de vie et d’amour rejoint l’océan cosmique.

L’humanité, ayant quitté son enveloppe charnelle au portail de « Brahma » parvient dans une zone intermédiaire, gérée par le Loka (énergie karmique). Tout ce qui est personnel, donc peu digne de l’âme, s’accumule sur le plan astral terrestre et devient Kamaloka (Kama = Mars) qui se désagrégera pour se reformer lors d’une nouvelle incarnation, dans ce même signe des Poissons, avec le karma qui s’y rattache.

Dans ce monde intermédiaire subsistent les enveloppes astro-mentales de l’incarnation, dont la Monade, ou étincelle d’Esprit, doit se dégager pour évoluer sur d’autres sphères : le natif recommence à vivre sur un degré supérieur à celui de sa précédente incarnation.

Dynamisé par le Feu-Éther d’Uranus (Parabrhama des Hindous, celui de la cause initiale), il devient alors l’Akasha des éléments primordiaux au sein du solvant universel où « se font et se défont les mondes ». L’Akasha est le chaos prégénétique, l’océan de germes vitaux non encore fécondés, et qui ne le seront que lorsque le Feu d’Uranus se transmettra au Bélier.

Aux Indes, Agni, dieu du Feu, gouverne les Poissons, indiquant que c’est de l’Akasha que sort le Feu créateur ; représenté monté sur un bélier, il marque bien le cheminement de la vie, des Poissons au Bélier et de la fin au commencement.

Dans la mythologie grecque, les germes de vie sont représentés par la semence du Créateur, Vénus-Uranie, que Kronos précipita vers la Terre pour l’animer de la vie ; c’est en elle que se trouvent les 5 éléments (Eau , Feu, Air, Terre, Ether) qui se stabiliseront dans le Lion, et les 6 énergies créatrices qui, dans la Vierge, structureront l’intelligence et le destin humains.

Neptune et le Bélier
De Neptune est née la légende du bélier à la Toison d’or, et le dieu marin lui-même s’est transformé en bélier.

Le Nombre 5, le Capricorne et les Poissons
Dans le zodiaque de Dendérah, se trouve au signe des Poissons le symbole de l’océan akashique et des 5 éléments dont se réclament le Capricorne et les Poissons. Á la fin du Capricorne commence la dissolution, car sa Terre se fluidifie et la queue de poisson du Capricorne se retrouve sous la forme du Poisson austral à l’extrémité de l’Eau déversée par l’urne du Verseau. Pan (le Capricorne) était appelé « Fils de Neptune » et on offrait à Poséidon des chèvres en sacrifice.

Les Poissons et la mort : Il existe 3 signes de mort et de renaissance dans le zodiaque.

  • Dans le Cancer : sur la croix cardinale, l’être élémental meurt pour parvenir à l’existence terrestre par la naissance physique.
  • Dans le Scorpion : sur la croix fixe, il entre dans une vie plus abondante et plus complète, grâce à la mort de la personnalité/ego pour que l’âme puisse s’exprimer à travers elle.
  • Dans les Poissons : sur la croix mutable, a lieu la mort d’un sauveur du monde ayant réalisé sa mission, et celle du corps physique pour le commun des mortels.

Ce signe est donc celui de la mort sous différents aspects, qu’il s’agisse de celle d’une dévotion à une pensée religieuse, de celle de la personnalité, de celle d’un ancien désir, d’une affection indésirable ou de celle du corps physique.

Les Poissons et la rédemption
Le signe des Poissons est celui de la reconnaissance des premiers chrétiens, une fois le Rédempteur né dans le Capricorne. Le Zodiaque commence lorsque l’équinoxe quitte le Bélier à reculons ; c’est pourquoi les Poissons et l’Agneau jouent un grand rôle dans la foi chrétienne, car, lorsque le Soleil passe dans les Poissons, la conscience humaine perçoit la dualité et le lien entre l’âme et le corps.

L’Eau du psychisme abyssal du Scorpion devient dans les Poissons l’Eau initiatique, le miroir limpide par où descendent les énergies créatrices devenues perceptibles. L’énergie des Poissons s’exprime par la fusion absolue : « L’être se dissous en ce qu’il contemplait, devient ce à qui il aspirait ».

Les épreuves transmutent aussi la volonté personnelle en respect de la volonté divine : « Père, que TA volonté soit faite et non la mienne » comme l’énonce Jésus-Christ.

Les Poissons sont enfin le signe des grands instructeurs et des avatars divins : Jésus, Bacchus, Vishnu étaient appelés « Poissons », et Saint-Augustin dit de Jésus : « C’est un poisson qui vit au sein des eaux », soit les eaux spirituelles, l’océan de substance primordiale et la vie dans son unité et sa totalité.

La constellation du Messie
Représentée par la conjonction de Jupiter et de Saturne dans le signe des Poissons ; mais, d’après la doctrine secrète, toutes les planètes y étaient conjointes au moment de l’incarnation de Jésus-Christ (1er janvier de l’an 5 av J-C). et non en l’an 0 (soit 5 ans avant la date officielle). Dans le Judaïsme et le Christianisme, le Messie est en effet toujours associé à l’Eau et au baptême.

Il y a dans le zodiaque 3 signes de salut :

  • Le Lion : autorité personnelle
  • Le Sagittaire : visée du but essentiel
  • Les Poissons : Sauvetage du monde

Shamballa et les Poissons
L’influence de Shamballa (le lieu saint) revendique l’initié lui-même comme champ d’activité. Le dualisme de l’âme et du corps est remplacé par celui de l’âme et de l’esprit, car le pouvoir de la Matière à été neutralisé.

Les Poissons et l’Ouroboros
Le 0° des Poissons, jonction symbolique de la boucle fermée du zodiaque, marque en même temps le commencement et la fin. L’ Alpha dans le Bélier et l’Omega dans les Poissons, se prolongent en un seul cycle éternel de vie.

Les Poissons représentent la queue de l’Ouroboros, le serpent circulaire refermé sur lui-même, dont le Bélier est la bouche. Ce dernier signe du 4iem quadrant du zodiaque marque l’aboutissement et la fusion avec l’universel et l’invisible.



Publié par KevinPinton

Auteur - "L'encre du coeur" https://www.instagram.com/kevinpinton/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :