Lune : Le miroir de la Psyché

  • Jour de la semaine : Lundi (Moon-day)
  • Idéogramme : (voir image)
  • Autre nom : Soma ou Chandra, la grande Mère cosmique
  • Mythologie grecque : Hécate (nouvelle lune) (du trio avec Séléné (pleine lune) et Artémis (naissance, croissant de lune)
  • Information : s’écarte de 3cm/an de la Terre
  • Révolution autour de la Terre : 28-29 jours
  • Principe : Âme/psyché
  • Métal alchimique : L’ argent (6iem dans l’ordre de transmutation alchimique)
  • Nain de Blanche-Neige : Simplet
  • Planète non-sacrée – Influence la personnalité de l’individu
  • Note : Do
  • Anges de la Kabbale : Gabriel (Oeuvre de Dieu)
  • Patriarche de la Bible : Joseph, père de Jésus
  • Transmet l’énergie du rayon : Rayon 4 – Harmonie, Conflit.
  • Signe zodiaque (selon astrologie orthodoxe) : Cancer
  • Signe zodiaque (selon astrologie énergétique/exotérique) : Cancer
  • Signe zodiaque (selon astrologie ésotérique) : Vierge
  • Signe zodiaque hiérarchique (signe dirigé par cette planète) : Verseau
  • Médecine chinoise : méridien de la Rate (Rt) avec comme heure d’activité de 9h-11h, associé à un sentiment d’insécurité.

Astrosophie par Kléa
La grande Mère cosmique était une entité vivante avant l’époque Lémurienne.
Actuellement, elle n’est plus qu’un satellite mort incarnant un échec, un corps physique en décomposition qui ne fait plus que refléter la lumière solaire.

Ayant causé la lutte entre les Forces de Lumière et les Forces d’Ombre (auxquelles elle est actuellement associée), elle ne peut plus générer aucune vie, car le Logos a arrêté son évolution.

Elle représente :

  • le corps physique (véhicule de l’âme)
  • le psychisme vulnérable et l’émotivité
  • l’ego/la personnalité
  • l’intellect (mental inférieur)
  • la conscience de masse
  • le mensonge, le brouillard voilant la vérité
  • l’aspect quantitatif
  • les instincts

La Lune incite l’individu au matérialisme afin qu’il s’en libère. Elle symbolise occultement « le mal » et tend à l’aspirant de subtils pièges.

Reine du monde matériel, aquatique et végétal, elle est cependant indispensable aux rythmes de la vie terrestre, et représente par ailleurs :

  • La vie sensible, la tendresse
  • La maternité
  • Le foyer, la réceptivité
  • La rêverie, la poésie

Avec le Soleil, elle voile des planètes sacrées dans le cycle actuel :

  • Vulcain (entre Mercure et le Soleil , à environ 8°), Uranus et Neptune.

Mythologie (Astrologie Initiatique et pratique – Kléa)

Le Dieu Lune fut un Dieu très important pendant des millénaires par les peuples antiques. En Mésopotamie, il était souvent considéré comme supérieur au dieu Soleil car, dans ce pays chaud, la population vivant de préférence la nuit et communiait mieux avec la nature. Les premiers Mésopotamiens le nommaient « SIN », le dieu masculin à la barque sacrée, alors que le Soleil était féminin.

Dans la cosmogonie égyptienne, la Nuit est aussi plus importante que le Jour puisqu’elle l’engendre et représente la manifestation du pouvoir créateur.

Parmi les divinités lunaires associées nous avons : Isis, Ishtar, Cybèle, Rhéa, Maïa, Aphrodite, Éve … Toutes symbolisent la réceptivité, le devenir, le rythme des choses, le temps et l’initiation aux mystères. Mais c’est Marie, Mère de Yeshouah (Jésus), qui révèle totalement le symbolisme de la Lune : dominant le dragon (symbole des pulsions subconscientes et animales) en posant le pied sur son croissant orienté vers le Ciel.

Lune , miroir de la psyché humaine (par Kléa)
La Lune est l‘organisatrice de la psyché humaine et représente le miroir, le reflet, le récepteur de la clarté solaire qui peut aveugler si elle est reçue directement ; elle manifeste la forme, l’univers psychique et instinctif pour voiler et occulter les forces cosmiques.

Le chercheur doit dépasser son monde de mirages, de reflets et d’illusions. Si son évolution est positive, le croissant lunaire qui était orienté vers le bas, se retournera pour recevoir les énergies supérieures. La Lune devient alors le miroir de l’univers entier, comme une eau calme et sereine. Son miroir à double face transmet ainsi les énergies d’un plan à l’autre et a autant d’important que le Soleil.
La Lune protège l’âme en incarnation et lui révèle le monde invisible.


La Lune et ses 3 principaux aspects
Les Grecs représentaient la Lune sous 3 aspects principaux, ayant un rapport avec les 3 phases d’ouverture de l’âme :

1) Phase décroissante – Hécate (Nouvelle lune)
Hécate est la déesse des ténèbres, des forces maléfiques, des fantômes, des démons, des enfers, des cimetières mais aussi de la magie, de l’amour sexuel, des maléfices et du désir associé à toute puissance génératrice.

Hécate illustre la conjonction, l’éclipse et l’occultation du Soleil, la nouvelle Lune obscure, l’inconscient ou le subconscient humain, les monstres intérieurs à maîtriser progressivement (non pas à tuer ! ) car leur ténébreux reflet fait partie intégrante de l’être humain en tant que création divine vouée à une transmutation.

2) Phase croissante – Diane/Artémis
Diane/Artémis, protectrice de la nature fertile et vierge, de la lumineuse pulsion vitale, de l’éternel féminin et de son aspect romantique. Cette déesse vierge, entourée de jeunes filles, était une vaillante chasseresse de lumière : sa mission consistait à aider ceux qui aspiraient à s’élever vers elle.

Elle naquit avant son frère jumeau Apollon (le soleil) et aida à sa délivrance. En alchimie, l’apparition de la Lune très pure précède l’apparition de la Pierre Philosophale reliée au dieu solaire.

3) La pleine lune – Séléné/Leucothéa
La pleine lune illuminée par le Soleil est représentée par Séléné (aussi nommée Leucothéa). Elle représente la plénitude, la luminosité de l’âme.

Définition ésotérique de la Lune
Planète non sacrée, elle ne gouverne que l’aspect, la forme des choses. Associée au corps (véhicule physique), au passé, aux limitations, aux obstacles, à l’aspect d’inertie (Tamas – mental concret), à la personnalité instinctive.

L’être humain tombe par elle sous la domination de la Matière, non pas pour le punir, mais pour qu’il puisse choisir de s’élever au-dessus d’elle. Elle régit sa « prison de l’âme » (le corps physique) et symbolise le « Mal » mais aussi la sensation, la réceptivité et les conditions de la transformation de l’instinct animal vers l’intellect.

La Lune voile la planète Vulcain (qui met en évidence ce qui était caché et doit être utilisé pour l’être non conscient), Uranus (symbole d’intelligence et d’intuition pour l’être spirituel) et Neptune avec lequel elle transmet les énergies de la nature physique et de la forme.

Pictogramme de la Lune

Les lignes en croissant sont doublées, indiquant le niveau élevé de réceptivité, de perspicacité et de sensibilité. 

L’argent est un métal d’un blanc brillant qui, poli, donne les meilleurs miroirs, ou, allié au cuivre, sert à la fabrication de pièces de monnaie, parce qu’il reste inaltérable à l’air.  Il évoque l’énergie magnétique, yin, d’où on l’illustre par un croissant.  En Alchimie, il désigne la matière du Grand Œuvre parvenue au blanc parfait, à l’état d’illumination.  Il correspond au solve, le grand principe de dissolution qui émane de l’union de la terre et de l’eau. 

En spiritualité, on l’associe au lotus aux mille pétales (chakra coronal).  L’argent, qui illustre l’Intelligence cosmique ou la Matière subtile, associé à la Lune et au principe purement féminin, constitue le métal parfaitement compatible et complémentaire de l’or […]

Pour en savoir plus :
http://www.uranian-institute.org/bfglyphs.htm
https://larchedegloire.com/les-metaux-et-les-astres/

Description de l’idéogramme

La Lune est représentée de diverses manières, car ses apparences sont variables :
Son cercle évoque le perpétuel renouveau des cycles, mais elle est le plus souvent représentée par un croissant :
Si ses deux pointes sont vers le haut, elle devient le réceptacle des énergies célestes et stellaires (le front de certaines madones sont ornés ainsi) ; (Semblable au Glyphe de Mercure/Hermès)
Si ses deux pointes sont vers le bas, elle intervient dans le monde tangible pour inciter à la maîtrise des états passionnels.

Etape alchimique : La transmission

6. La transmission
Le nombre d’informations que nous avons reçues, leurs pertinences nous invitent maintenant à les diffuser. Nos mots sonnent juste et nous trouvons les moyens de les faire entendre. Plus seulement pour nos intérêts, mais aussi pour ceux du plus grand nombre.

Publié par KevinPinton

Auteur - "L'encre du coeur" https://www.instagram.com/kevinpinton/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :