Saturne : Maître du Karma, Shiva

  • Jour de la semaine : Samedi (Saturn-day)
  • Idéogramme : (voir image)
  • Révolution autour du Soleil : 29 ans et 6 mois
  • Vertu : Espérance
  • Péché : Avarice
  • Don du Saint-Esprit : Sagesse
  • Eglise de l’Apocalypse : Laodicée
  • Métal alchimique : Le Plomb (1er dans l’ordre de transmutation alchimique)
  • Nain de Blanche-Neige : Grincheux
  • Planète sacrée *
  • Faculté : Dévotion
  • Chakra : Couronne (Sahasrara) – Couleur Violet
  • 7iem Corps de l’être : Atmique/Divin :
    -> Conscience universelle
    -> L’ Adam Kadmon
    -> L’ Homme-Esprit
  • Note : ?? – 963 Hz
  • Anges de la Kabbale : Tsaphkiel/Kabiêl (Vision de Dieu)
  • Patriarche de la Bible : Adam
  • Septénaire Egyptien : KOU – Esprit Divin
  • Septénaire Bouddhique : Atmâ
  • Lettre Simple : Ayin (16) – Règne sur la colère, le Foie
  • Lettre Double : Tav/Tau (22) – (Beauté/Laideur)
  • Transmet l’énergie du rayon : Rayon 3 – Intelligence, Activité.
  • Signe zodiaque (selon astrologie orthodoxe) : Capricorne et Verseau
  • Signe zodiaque (selon astrologie énergétique/exotérique) : Capricorne
  • Signe zodiaque (selon astrologie ésotérique) : Capricorne
  • Signe zodiaque hiérarchique (signe dirigé par cette planète) : Balance
  • Médecine chinoise : méridien du Triple Réchauffeur (TR) – Pancréas – avec comme heure d’activité de 21h-23h, associé à un sentiment de dépression, de solitude.
  • Une des 7 Ouverture de la tête : la bouche

* Une planète est dite « sacrée » si : la vie spirituelle qui l’anime est passée par 5 initiations, 5 niveaux d’ouverture de conscience. (Kléa d’orphell – Théo et le petit Tom)

–> Les 7 planètes sacrées contribuent à la fusion de l’âme et du corps, de la conscience et de la forme. Ces dernières accélèrent également le développement de l’intuition
de l’âme Bouddhique, deuxième aspect de la triade spirituelle.

Mythologie
Kronos/Cronos/Saturne, le plus intelligent des douze Titans était le fils d’Ouranos/Uranus (le Ciel) et de Gaïa (La Fertilité féminine universelle) manifestée jusqu’à la création de la Terre. Lorsque Gaïa décida de mettre fin à sa procréation, elle chargea son fils Kronos d’émasculer son père Ouranos (dont le chaos devait être stérilisé, à défaut d’être ordonné).

Saturne/Kronos, père des dieux chez les Grecs, fut pourtant rejeté car ils adoraient des divinités moins effrayantes et plus abordables. Kronos/Cronos signifiant « le Temps », il fut représenté avec une faux balayant impitoyablement tout ce qui n’était pas immortel. Il cerna donc le chaos dans sa dimension temporelle, y introduisit Vénus/Aphrodite pour en assurer la cohésion et confia à Jupiter/Zeus la régence des lois cosmiques.

Le Saturne romaine (qui régnait sur le Latium pendant l’âge d’or) apprit aux humains l’agriculture et les bienfaits de la civilisations ; vers fin décembre, les « Saturnales » étaient des fêtes particulières joyeuses.

Saturne devient aussi « Saturne de feu » pour descendre dans la matière sous la forme de Héphaïstos/Vulcain, dieu du monde souterrain, enfermé dans la coque terrestre et lui communiquant sa chaleur ; il peut alors accrocher à sa croix le serpent tellurique.


Aussi nommé « Dragon de la vie« , il intègre le feu de la Kundalini dans la terre. Il illustre aussi ce qui doit émerger des profondeurs subconscientes : le dragon, serpent des passions doit être transmuté en aspiration à la beauté et à la vérité en relation avec le feu cosmique et le feu de la Création elle-même.

Kronos/Saturne est donc en même temps un créateur (le serpent de feu féconde la terre) , un destructeur (moissonne les cycles de vie périmés) et le maître de la loi de cause à effet (Karma), conservant même les mémoires enfouies dans l’oubli (on pourrait l’associer au Dieu Shiva)

Définition ésotérique (Astrologie initiatique et pratique – par Kléa)

Sirius (Rayon 2- Amour, Sagesse) influence le système solaire via Uranus , Neptune et Saturne (les 3 grands dieux ou planètes majeures). Le Rayon 3 (Intelligence active) attribué à Saturne (est aussi celui de la Terre), concerne le monde archétypal des purs symboles où la dualité n’a guère de place.

En tant que planète de synthèse, il est le foyer de transmission du mental cosmique pour les 7 Logoï des planètes sacrées (Vulcain, Mercure, Uranus, Neptune, Vénus, Saturne, Jupiter).

Ses 5 satellites majeurs expriment le principe du nombre 5 de l’être humain, manifesté dans l’étoile de la personnalité intégrée à l’âme. Saturne/Kronos est considéré comme le « Gardien du seuil » planétaire. En tant que régent hiérarchique de la Balance, il plonge l’humanité dans un état de crise qu’elle ne peut abolir qu’en reconnaissant la nécessité de l’équilibre en toutes choses. Il est aussi le maître ésotérique et exotérique du Capricorne (signe spécifique de l’initiation).

Saturne/Kronos est également l’un des 7 anges créateurs les plus puissants du 3iem Ordre. Son second nombre à l’échelle supérieur est le 7 (chez les Hébreux, le 7iem jour, Samedi, lui est dédié et correspond au jour du Sabbat ordonné par le Seigneur).

Lorsqu’il transforme la durée éternelle en temps limité, son nombre devient le 4 (croix de l’espace-temps-matière), croix de l’univers ou de l’évolution Karmique. En tant que régent des cycles, il représente aussi bien la limitation de la Terre que son organisation et sa morale.

Au niveau humain, Saturne est un pont entre la réflexion et l’âme. Il régit l’état de « disciple », renforce la musculation de l’âme qui l’ouvre petit à petit à l’illumination.
Il régit les justes choix et offre des opportunités d’évolution par ses épreuves et ses tests spirituels. En tant que Seigneur du karma et planète de l’expérimentation, il instaure de pénibles conditions qui rendent la lutte nécessaire, active le discernement (pour différencier la réalité de l’illusion), condamne à affronter le passé et permet (dans le présent) de préparer l’avenir.

Saturne est libéral et pacifique pour le sage qui respecte les lois universelles, maîtrise ses désirs, contrôle sa vie et se libère de sa croix. En revanche, pour l’être buté et rétrograde, Saturne lui fait prendre conscience de son degré de cristallisation et de refus.

Saturne insiste donc sur l’introversion, le travail mental et la structuration pour renforcer les muscles spirituels. Ses situations difficiles introduisent les limitations de l’âme dans les 3 mondes pour que, à la fin du parcours zodiacal, elle soit libérée par Neptune et Jupiter, et que jaillisse la lumière.

L’étude numérique de son nom lui attribue la gestion de tout le zodiaque (K=20, R=200, O=15, N=20, O=15, S=60 => le tout = 360, soit les 360° du cercle zodiacal).

Caractéristiques

Saturne met 29 années 1/2 pour compléter sa révolution autour du Soleil. Durant l’hiver
1610, elle apparaît à Galilée avec deux excroissances symétriques, ce qui lui fait croire qu’elle est accompagnée de deux énormes lunes. En fait, il s’agit de la tranche de ses anneaux juste avant qu’elle ne disparaisse de la vue au cours de son
mouvement de rotation, ce qui la fera nommer la planète aux deux oreilles !

Ce n’est qu’en 1655 que l’astronome hollandais Huygens démontre
l’existence des anneaux de Saturne et en même temps découvre le premier de ses 17 satellites, Titan.

–> Sources : l’âme du Dragon – Jacques Pialoux

Symbolisme

Le plomb est un métal dense, d’un bris bleuté, corrosif et toxique, perçu comme l’élément le plus imparfait de la Nature.  En Alchimie, on le décrit comme un mélange mal proportionné de mercure (énergie magnétique ou lunaire) et de soufre (énergie électrique ou solaire). 

En ce sens, il exprime toute réalité à son état dense et brut comme, au sens concret, la matière première du Grand Œuvre, ou comme, au sens psychique, l’incompréhension, le manque d’esprit, l’absence de vision, le manque de discernement ou de sagesse, l’erreur grave d’appréciation ou de jugement. 

Plus d’infos sur : https://larchedegloire.com/les-metaux-et-les-astres/

Correspondances

  • Saturne => Satan (Sheitan : celui qui divise)
  • En Egypte : Seth (Frère d’Osiris)
  • Hermétisme : Le Dragon
  • Symbolique : L’ Ego

Description de l’idéogramme
Le symbole de Saturne est composé d’une croix surmontant un demi-cercle. On l’appelle aussi « l‘ Ankusa « 

  • La croix de la substance (espace-temps-matière) domine car l’incarnation ou crucifixion dans l’espace-temps est la condition inévitable de la purification initiatique de l’âme.
    La composition de la croix évoque la mesure, le contrôle rationnel de l’espace, les valeurs concrètes, mais aussi l’activité créatrice consciente de la manifestation. L’être humain ne doit pas considérer son expérience terrestre comme un but en soi.
    L’objectif ultime est de quitter ce monde pour vivre sur des sphères plus subtiles où la souffrance n’existe pas.
    La croix surplombe le pictogramme avec sa pointe verticale touchant l’infini, indiquant que le travail dans le monde physique doit être terminé avant d’atteindre des vibrations plus élevées.
  • Le croissant de l’âme (orienté vers la gauche) s’ouvre à la réflexion. L’ouverture à l’absolu se pratique dans les deux derniers signes intemporels du zodiaque (Poissons et Verseau selon le zodiaque de l’évolution et Bélier, Taureau selon celui de la manifestation). L’hyperbole représente donc ici la réceptivité.

    Descendre dans les mondes intérieurs et vivre profondément sa quête, permettra d’atteindre la perfection du cercle. Un autre aspect en est la faucille avec laquelle Kronos/Saturne émascula son père Uranus/Ouranos pour empêcher sa génération chaotique, reliée à la faux du Temps, qui tranche de même la vie physique.

Le pictogramme dans son ensemble révèle que l’aspect matériel doit s’unir à l’âme qui, s’exprimant dans le monde tangible, transforme les actes humains en réflecteurs de l’état spirituel. Saturne/Kronos sert aussi de pont (Antahkarana – pont arc-en-ciel) entre l’esprit, l’essence (le Principe divin) et la substance (principe humain, mortel).

L’Ankusa symbolise l’autodiscipline et indique la nécessité d’harmoniser l’âme avec la personnalité. Le disciple doit viser à l’essentiel, faire des choix élevés en conscience et prendre des décisions sages et justes.

Astrologie
La maison de Saturne dans un thème natal indique le lieu où le natif se concentre, se dépouille ou s’isole. Il indique aussi le lieu de la frustration, de la spoliation (du larcin), de l’échec ou de l’abandon.

Un vécu positif de Saturne peut néanmoins y favoriser la puissance intérieure, la grandeur spirituelle et la sécurité.

Ses aspects harmoniques et sa bonne position en signe indiquent une réussite sélective et tardive par exigence et élitisme. Les aspects dissonants dans un signe débilitant sont l’indice d’une chute ou d’une démission sociale, professionnelle ou individuelle.

Etape alchimique : La Confusion

  1. Le chaos
    Rien ne semble à sa place, c’est la perte de tous nos repères. Aucune solution venant de nous ne semble possible. Nous nous sentons enfermés, c’est la panique.
    Dans cet état, nous avons deux solutions ;
    nous sommes figés, comme un lapin pris dans les phares d’une voiture OU bien nous nous accrochons avec l’énergie du désespoir à la première bouée qui passe, et ce sans discernement.

Publié par KevinPinton

Auteur - "L'encre du coeur" https://www.instagram.com/kevinpinton/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :