Les 5 constituants de l’ego

Sources : https://secretsdutarot.blogspot.com/2012/10/le-bateleur-arcane-1.html

Le Bouddha (Siddhartha Gautama) a enseigné la formation de l’ego à partir de ses cinq constituants appelés « skandha », en sanscrit.
Les enseignements du Tarot nous amènent aussi à prendre conscience de ces 5 constituants…

Les 5 skandha de l’ego

  1. Le skandha de la Forme
  2. Le skandha de la Sensation
  3. Le skandha de la Perception
  4. Le skandha de la Motivation
  5. Le skandha de la Conscience
  1. Le skandha de la Forme

    Avant la naissance de l’ego, au départ, l’esprit dans l’instant premier est le terrain fondamental de l’énergie pure non dualiste, sans connaisseur ni connu, ouvert et dégagé, sans centre, ni périphérie, comme l’espace.

    La naissance de l’illusion est d’abord celle d’une différenciation : l’espace commence à être perçu, à exister comme quelque chose pour une observation que l’on perçoit, une distinction naît.

    C’est le début de la scission sujet-objet, la naissance de la dualité.
    En fait, cette différenciation initiale peut se constituer par rapport à n’importe quel point de référence dans les domaines des différentes facultés sensorielles : visuelle, auditive, olfactive, gustative, tactile ou mentale.

    C’est le premier stade de l’ego : le skandha de la forme.
    Une forme visuelle est n’importe quelle représentation du domaine visuel, par exemple, l’espace indéfini mais distinct, ou un morceau d’espace délimité, un contour, une référence visible quelle qu’elle soit.
  2. Le skandha de la Sensation

    La seconde étape est ce qu’on appelle le skandha de la sensation.
    Il s’agit d’une prise de position par rapport à l’expérience initiale de forme.
    Celle-ci est maintenant sentie comme positive, négative ou neutre.
    Il y a ainsi des sensations agréables, désagréables ou indifférentes.
    La sensation est simplement ce positionnement à cette première impression.
  3. Le skandha de la Perception

    La troisième étape fait intervenir l’identification.
    C’est-à-dire que la forme qui a été sentie est maintenant reconnue et un nom lui est donné : il y a « nomination » ou conceptualisation. La sensation prend alors un sens.
  4. Le skandha de la Motivation

    À la quatrième étape, il y a une réaction devant cet objet identifié, devenu porteur d’un sens et qui suggère une action ou une réaction.
    Il s’instaure une relation avec cette forme sentie et identifiée. Cette relation est conditionnée par différentes tendances ou « facteurs mentaux » latents qui sont les éléments animant volonté et impulsions.
    C’est le skandha des formations mentales ou de la motivation.
  5. Le skandha de la Conscience

    Il y a ainsi une situation en laquelle une forme a été sentie, nommée, a acquis un sens, par rapport auquel prend place une réaction ou une action.
    L’observateur, le témoin de la situation qui s’est ainsi mise en place s’est développé et structuré dans les quatre premiers skandhas.

    Sa fixation sur cette situation comme étant « son » expérience, finit de le solidifier.
    Il s’approprie complètement l’expérience, il en résulte un état de conscience pleinement constitué. L’ego est, et vit, dans le monde particulier qui s’est ainsi constitué et qui est devenu un état de conscience complètement organisé. C’est la cinquième étape, le skandha de la conscience.

Conclusion

Cette structuration de l’ego par la formation des cinq skandhas :
forme, sensation, perception, motivation, et conscience, se répètent d’instant de conscience en instant de conscience. Chacun de ses instants subsiste très brièvement puis disparaît, suivi par l’apparition d’un autre instant de conscience.

À la fin de chacun de ses instants, il y a une sorte de dissolution ou de mort de l’ego et de ses constituants, et au début de chacun d’eux il y a agrégation, naissance de ceux-ci. Il y a ainsi en permanence agrégation et désagrégation de l’ego ; structuration, déstructuration et restructuration.

Le phénomène se reproduit sans cesse. C’est ainsi que fonctionne l’ego. Et c’est ce processus de naissance et de mort qui constitue chaque instant de notre vie.

Publié par KevinPinton

Auteur - "L'encre du coeur" https://www.instagram.com/kevinpinton/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :