Le chemin initiatique des 12 travaux d’Hercules

Sources : livre d’astrologie initiatique et pratique de Kléa (2011)

Introduction

Pourquoi accomplir ces 12 travaux ?
Afin de développer notre potentiel, notre âme et de progresser sur le chemin de l’évolution de la conscience, de la connaissance et la maîtrise de Soi.

Quand commencer ?
Chaque mois est dédié à une constellation zodiacale (ex : du 21 Mars au 20 Avril = Bélier ) et donc à l’un des 12 travaux d’Hercule.

Remarque personnelle
Je pense que tous ces travaux sont à effectués et ce, peu importe notre signe zodiacal correspondant à notre incarnation actuelle. Par exemple, ce n’est pas parce que je suis né dans la maison du Verseau que cela signifie que j’ai déjà accompli 10/12 travaux.

Le fait de réaliser ses tâches à nouveau depuis le début permet de développer, de « muscler » notre âme de façon à ce que ce « travail » n’en soit plus vraiment un, car celui-ci devient un « naturel », « spontané », « authentique.

C’est comme lorsqu’on apprend à faire du vélo. Au début on a du mal à trouver son centre d’équilibre, on tombe, on recommence. Puis après plusieurs fois, on peut rouler à vélo sans devoir se concentrer sur notre équilibre, c’est devenu naturel.

« Un héros, c’est celui qui fait ce qu’il peut. Les autres ne le font pas.« 

Romain Rolland

Le Bélier (du 21 ou 22/03 au 20/04) – La capture des cavales mangeuses d’hommes
Avant toute chose, le postulant est invité à acquérir la maîtrise de son mental.

Le mythe
Diomède (fils de Mars/Arès), élève pour la guerre des cavales noires et féroces qui ravagent le pays et dévorent les passants. Eurysthée (instructeur des 12 travaux d’Héraclès) ordonne à Hercule/Héraclès de les capturer. Héraclès demande de l’aide à son ami Abdéris afin d’établir un plan d’attaque.

La tâche est difficile mais finalement, Hercule accule les cavales dans un champ et les capture.
Fier de son succès, il estime que le fait de les conduire sur le chemin est indigne de lui et les confie à son ami Adbéris qui, trop faible, est piétiné puis dévoré par les cavales qui s’enfouirent.

Explication du mythe
D’après un ancien texte hindou « l’être humain ne connaît pas exactement le chemin vers le monde céleste, mais le cheval le connaît bien ».
Dans la mythologie grecque, le char d’Apollon est tiré par des chevaux.

Les cavales (ou kabbales) : Représentent les activités intellectuelles. Si elles sont blanches , le mental est spiritualisé, illuminé, sauveur et constructif. Si elles sont noires, cela correspond au mental inférieur, aux idées fausses et aux concepts erronés. Il s’agit ici de juments noires, des formes-pensées négatives et destructrices résidant dans le mental inférieur :

  • égoïsme, malveillance, critique, commérage
  • mensonge, fausseté et cruauté

Hercule, prenant position de guerrier dans le 1er signe(régi par Mars (dieu de la lutte, de la guerre)) doit commencer par :

  • Faire un effort conscience pour réorienter ses pensées vers leur juste emploi, ce qui est réellement personnel. Hercule est équipé d’armes offertes par les dieux, mais dont il ne sait pas se servir. Dés lors, il préfère se tailler sa propre massue (symbole de l’ego qui doit travailler pour s’unir à l’âme ou soi supérieure).
  • Acquérir la maîtrise de son mental une fois fertilisé par l’aspiration spirituelle.
    L’union d’Hercule (l’âme ou soi supérieur) et d’Abdéris (personnalité ou moi inférieur) est indispensable pour maîtriser les cavales.

    Hercule échoue car il a traité ce travail seulement du point de vue de la personnalité qui conduit à la mort de son ami. Celle-ci lui fait payer le prix des pensées destructrices.
    C’est donc le travail de l’âme de conduire le mental en lui offrant sa meilleure part.

Ce travail ne peut-être réussi que grâce à l’alliance de l’âme et de la personnalité (ici représentée par Abdéris, ami d’Hercule). Cette alliance permet de réorienter ses pensées avec justesse. Car le mental peut être maîtrisé dès qu’il est fertilisé par l’aspiration spirituelle et l’amour d’autrui.

Le Taureau (du 21/04 au 20/05 ou 22/05) – La capture du taureau de Crète au temple divin
Hercule commence à apprendre à maîtriser son désir.

Le Mythe
Eurysthée envoie Hercule chez le roi de Crète (Minos). Celui-ci avait précédemment demandé à Poséidon de lui envoyer une belle victime pour faire un sacrifice digne de lui. Neptune lui offrit un taureau si magnifique que Minos refusa de le sacrifier.
Pasiphaé (épouse du roi Minos) tomba passionnément amoureuse du taureau et s’accoupla avec lui. De leur union naquit le Minotaure (signifie « taureau de Minos ») à tête de taureau et à corps d’homme. Minos demanda l’aide de Dédale pour enfermer cette créature dans le labyrinthe à Cnossos.

Revenons à Hercule. Hercule peut alors capturer le splendide taureau offert par Neptune grâce à l’étoile qui brille sur son front et le conduire au lieu saint où résident les trois cyclopes à l’œil unique. 7 soeurs encouragent Hercule lorsqu’il traverse la mer sur le dos du taureau afin d’atteindre l’autre rive où se trouve le temple divin. Hercule maîtrise ainsi en lui-même le taureau du désir et l’offre vivant aux Cyclopes, dont l’œil spirituel est le seul à voir.

Interprétation

L’île de Crète : Royaume de Minos. L’île est symbole de l’individu, séparé du continent qui symbolise toute l’humanité.

Le labyrinthe : évoque le monde de l’astral et les désirs (plus ou moins inavouables), la grande illusion, Maïa qui voile la réalité divine. Le fait qu’il soit construit sur une île révèle que c’est en l’individu même que se trouve l’illusion. Le mot « labyrinthe » représente la désorientation, la confusion attribuée à l’ego/personnalité.

Le Minotaure : incarne l’état animal de l’homme tant qu’il est enfermé dans le labyrinthe des mirages et des désirs terrestres. Il concerne l’attraction entre l’âme et la personnalité-ego (corps d’homme (âme) + tête de taureau (égo/personnalité) ).
Il symbolise la loi d’attraction dévolue à Vénus (régente du signe du Taureau).
Le taureau est le signe de la génération terrestre et céleste, du désir et de la sexualité, manifestant la loi d’attraction à son niveau le plus bas.

Hercule doit sublimer son désir sexuel jusqu’à l’amour de l’âme. Il trouve la solution en menant le taureau isolé de l’île (désir personnel) vers le continent (groupe humain). Il élève ainsi le désir vers l’aspiration au service et à l’altruisme. Hercule (l’âme) est le cavalier qui oriente le taureau (désir) vers la sublimation.

Les 3 cyclopes : Gardiens du temple divin – ils sont :
Brontès (le Tonnerre) : Verbe créateur, voix du Père reliée à l’aspect de l’Esprit – 1er aspect de Dieu
Stéropès (la Foudre) : l’éclair, la lumière de l’illumination – le Fils – relié à l’aspect Âme – 2iem aspect de Dieu
Argès (l’activité tourbillonnante) : reliée à l’activité intelligente dans la manifestation , l’aspect physique (Corps) (3iem aspect de Dieu).

L’harmonisation des ces 3 aspect (corps-âme-esprit) mène à la libération finale d’Hercule (qui est le taureau, la personnalité, la nature inférieure). Le Cyclope (l’initié), au 3iem œil ouvert désigne la nature supérieure.

Le taureau (désir) n’est pas tué mais conduit d’une main ferme par Hercule (l’âme).

Ce travail invite chacun à :

  • Sublimer ses bas instincts (animal) – Transmuter la qualité de son désir (taureau) et l’élever au niveau de l’âme. Quitter l’île de la personnalité séparatiste en s’unissant à toute l’humanité. Enfin, se rendre utile au groupe et favoriser ainsi l’épanouissement intérieur.
  • Utiliser son mental avec bon sens : Ne pas refouler ses impulsions sexuelles (car elles ne sont pas un péché), mais garder un cœur pur et utiliser le corps physique comme moyen d’expression de l’âme et de l’amour.
  • Comprendre le sens profond de la chasteté authentique : La véritable union est celle du Corps ET de l’âme, l’un est le pôle positif et l’autre le pôle négatif. Lorsque l’âme et l’amour dirigent la relation physique, elle est bonne, heureuse et harmonieuse… Sans péché !

Ce travail d’Hercule nous permet donc une double transformation :

  • Au niveau de sa part animale : Ne plus être soumis à une quelconque domination physique. Si le corps est considéré comme un héritage supérieur, il devient le véhicule de l’âme et opère pour le bien d’autrui. Une saine compréhension du plan divin engendre une sexualité intelligente et pure, fonctionnant dans l’amour et non l’orgie sexuelle.
  • Au niveau de l’astral – plan émotionnel du désir (aspect inférieur de la loi d’attraction de Vénus). Elle permet de rejeter la tentation magique de l’illusion, qui peut mener à la confusion mentale.

En recherchant la qualité de l’être plutôt que la quantité d’aventures sexuelles, nous développons une meilleure maitrise de nos sens, de notre désir. Ce désir n’est pas refoulé, il est accepté tel qu’il est. Nous sommes libre de laisser ce désir s’exprimer ou non. Il devient notre allié plutôt que notre maître.

Les Gémeaux (du 21/05 ou 23/05 au 20/06 ou 22/06) – l’élimination des oiseaux de Stymphale (correction)

Dans des marais d’Arcadie (mental inférieur qui fait souffrir par les mots et pensées) près du lac Stymphale, sévissaient d’énormes oiseaux au bec acéré et aux serres puissantes, qui attaquaient les hommes en décochant sur eux leurs plumes d’acier, comme des flèches.

Eurysthée ordonna à Hercule de les chasser définitivement et lui dit auparavant : « La flamme qui lui au-delà du mental révèle la bonne direction ».

Après les avoir longtemps cherchés, Hercule voit les oiseaux cachés dans les broussailles.
Attaqué par les 3 plus grands rapaces, Hercule les pourchassent avec sa massue et tente d’en tuer plusieurs avec ses flèches. Cependant, ces oiseaux sont beaucoup trop nombreux. Hercule décide alors d’écouter son intuition qui lui conseille de faire résonner deux cymbales de bronze forgées par Héphaïstos et offertes par Athéna. Le son strident fit fuir tous les prédateurs qui ne reviendront plus.

En apprenant la juste utilisation de cette deuxième phase de maîtrise mentale, Hercule se débarrasse une fois pour toutes de ses tendances destructrices. Les 3 oiseaux géants représentent :

-> Le commérage destructeur, apparenté au meurtre spirituel puisque la pensée ou la parole peuvent blesser ou détruire. C’est donc en soi-même qu’il faut chercher les causes de l’inimitié d’autrui, dont l’agressivité s’éteint devant l’amour et l’innocuité.
-> L’égoïsme verbal, qui fait trop parler de soi et empêche d’être attentif à l’entourage qui ne peut plus s’exprimer.
-> Le manque de discernement verbal qui tente de communiquer à l’autre ce qu’il ne peut pas encore comprendre (comme par exemple des choses ésotériques voire spirituelles). C’est ce que Jésus disait à propos de « donner des perles aux pourceaux« .

Les cymbales : Offertes par Athéna (la Sagesse) et forgées par Héphaïstos (la Réflexion profonde). Hercule comprend en les utilisant que toute parole et toute pensée méritent réflexion pour pouvoir être bien comprises. Cela permet d’éteindre à petit feu toute intention négative.
En utilisant son intuition au lieu de ses armes usuelles, Hercule démontre qu’il perçoit le niveau supérieur de l’intelligence qui doit se laisser guider par la sagesse.
Hercule apprend que toute pensée et toute parole ne doivent contenir que de bonnes intentions, en toute innocuité (non toxique) et en ne visant que le bien d’autrui.

Le Cancer (du 21/06 ou 23/06 au 22/07 ou 23/07) – La capture de la biche de Cérynie

Le mythe
Une petite bicher aux cornes d’or vit sur une colline de Cérynie ; les deux déesses lunaires (Artémis/Diane & Séléné) se la disputent mais Eurysthée (l’initiateur des 12 travaux) demande à Hercule de la conduire au sanctuaire du Dieu Apollon (défenseur de la lumière, de l’intuition et de la vérité), auquel cette biche appartient réellement.

Artémis et Séléné tendent alors des pièges au héros et narguent ses efforts.
Pendant un an, le héros chasse en vain la jolie bête, la trouve enfin endormie auprès d’un étang, l’atteint d’une flèche à la patte sans la faire souffrir ni faire couler son sang, puis la serre contre son cœur et prétend aussi que la biche lui appartient. Eurysthée réitère son ordre et Hercule la conduit finalement au Temple du Dieu solaire. Apollon accepta de recevoir Hercule et la biche dans son temple.

Séléné, jalouse de Hercule, demanda à Apollon pourquoi celui-ci a reçu l’autorisation alors qu’elle même ne le peut. Le dieu Solaire (régent du cœur) répondit : « Parce qu’il a serré la biche sur son cœur ».

Hercule retourne vers Eurysthée qui l’envoie à plusieurs reprises faire le même travail. Comprenant qu’il doit souvent être recommencé, Hercule finit par apprivoiser la biche. Ce faisant, il apprend que la biche incarne l’intuition évanescente qui doit de même être maîtrisée pour répondre à chacun de nos appels.

Interprétation du mythe
Les 3 divinités (Artémis, Séléné et Apollon) (dont 2 lunaires et 1 solaire) illustrent les phases de conscience d’une réalité unique. Le Cancer est le signe de l’instinct qui doit d’abord se soumettre à l’enseignement inférieur de l’intellect. Une fois sublimé, celui-ci se transmute en intuition (pourvoir supérieur de l’initié), prêt pour un travail plus important

L’instinct est la conscience de la cellule qui renaît sans cesse. C’est par l’instinct que l’être capte les conditions physiques et émotionnelles. C’est pourquoi, Artémis (régente de la vie physique) revendique la biche sacrée.

L’intellect différencie l’homme de l’animal et élargit son champ de conscience. Séléné réclame la biche, car l’intellect est le « chasseur de Dieu ».

L’intuition permet la vision épanouie d’un monde nouveau : à mille et une reprises, le postulant (Hercule) doit saisir ses réalités, les « presser sur son cœur » et les faire profondément pénétrer en lui. C’est pourquoi Apollon (la clairvoyance), symbole de l’illumination spirituelle, de la lumière de l’âme , est le seul à pouvoir revendiquer la biche (messagère de l’intuition).

Le meilleur moyen d’amplifier son intuition est de l’appeler, de lui demander de l’aide.

Le Lion (du 23/07 ou 24/07 au 22/08 ou 23/08) – Le massacre du lion de Némée

Eurysthée demande à Hercule de tuer l’invulnérable lion de Némée (créature créée par Orthos et Échidna, la femme serpent) qui massacre les indigènes et terrorise le pays par son terrible rugissement. Hercule, d’abord armé jusqu’aux dents, délaisse ses armes hormis sa fidèle massue (ego) et son arc et part à la recherche du lion.

Guidé par les rugissements de la créature, il décoche toutes ses flèches (offertes par Apollon) mais celles-ci effleuraient a peine le cuir de l’animal (ce n’est pas très efficace…).
Hercule jette alors son arc, se précipite sur le lion en hurlant qui, surpris, s’enfuit dans une caverne.

En y pénétrant, Hercule constate qu’elle a deux ouvertures. Il bouche l’une d’entre elles avec un tas de bois, et affronte le lion à main nues. Il le pris par la gorge et l’étouffa lentement.
Il utilisa ensuite les griffes de l’animal pour le dépouiller de sa peau, avant de la revêtir.

Interprétation du mythe
Personne n’assista au combat car il a lieu dans l’obscurité d’une caverne , soit à l’intérieur de son propre cœur !

La caverne : Dans les écritures sacrées, les évènements marquants se situent toujours dans une grotte ou sur une montagne. En effet, dans notre tête se trouve une petite caverne contenant la glande pituitaire (hypophyse, glande du chakra « Ajna », le 3iem œil) à double configuration, qui coordonne et dirige toutes les autres. Dans l’un de ses lobes (frontal ou antépituitaire) se trouve le siège de l’intellectualité et dans l’autre (post-pituitaire) se trouve le siège de la nature émotionnelle et imaginative. Ces deux lobes symbolisent la caverne à deux ouvertures, dont la première doit être fermée (frontal).

Le Lion : l’ego/personnalité qui doit être détruit en tant que tel, c’est-à-dire, en tant qu’animal protecteur invulnérable. Le lion symbolise aussi la volonté conductrice, en analogie avec le roi et le père.

Hercule apprend par ce combat que ce n’est que dans le corps à corps avec sa propre présomption et vanité de la personnalité qu’il peut accéder à son intégrité. Il comprend qu’il lui faut devenir son propre maître (roi) en démontrant que la personnalité doit être soumise au mental supérieur.

Le message est que l’agressivité et la vanité peuvent être vaincues par la volonté, l’intégrité et la conscience supérieure.

La Vierge (du 23/08 ou 24/08 au 22/09 ou 23/09) – La cueillette des pommes d’or du jardin des Hespérides.

Le mythe
Il existe un pommier aux fruits d’or se trouvant dans un jardin aux confins du monde. Celui-ci fut offert par Gaïa (Mère universelle) à Héra pour ces noces avec Zeus. Ce pommier légendaire est gardé par 3 Hespérides, dont le père est Atlas (le titan portant la voûte céleste sur les épaules).

Hercule reçoit l’ordre de cueillir les pommes d’or. Avant son départ, Eurysthée le met en garde contre Ladon, le dragon rusé à 100 têtes, gardien de l’arbre sacré. Il lui annonce qu’il devra passer 5 tests sur le chemin.

1) Hercule se dirige d’abord vers le Nord. Nérée (divinité marine des métamorphoses) lui apparaît et lui dit : « La vérité réside à l’intérieur de toi-même. Il existe en toi un pouvoir, une force et une sagesse supérieure. Tourne toi vers l’intérieur et là, évoque-les, car ils sont l’héritage de tous les hommes ». Mais trompé par l’apparence de Nérée, Hercule ne le reconnaît pas et échoue le premier test.

2) Hercule se dirige ensuite vers le Sud (lieu des ténèbres de l’esprit). Il est attaqué par Antée (géant à queue de serpent, fils de Gaïa et de Poséidon). Hercule élève le géant dans l’Air, le purifiant ainsi par la puissance de l’Esprit. Le 2iem test est passé.

3) Hercule se dirige vers l‘Ouest et rencontre Busiris (roi d’Égypte et faiseur d’illusion). Busiris se fait passer pour un instructeur de la vérité. Hercule s’affaiblit en l’écoutant toute une année et Busiris parvient à l’attacher sur un autel pour le sacrifier. Hercule se souvient alors de la parole de Nérée, brise ses liens, attache Busiris à sa place pour que celui-ci comprenne à son tour. Le 3iem test est réussi

4) Hercule poursuit sa route mais Prométhée (titan enchainé à un rocher dont l’aigle dévore son foie qui repousse sans cesse) le supplie de le secourir. Hercule tue le rapace et soigne Prométhée. Il réussi le 4iem test.

5) Après avoir fouillé toute la planète, Hercule se dirige vers une montage à l’Est, indiquée par une pèlerin. Atlas, courbé sous le poids de la voûte céleste, souffre en silence sur son chemin. Hercule le persuade d’aller chercher les pommes d’or pendant qu’il se charge lui-même du fardeau. Atlas n’a aucun mal à cueillir les pommes malgré le dragon ni ses propres filles.
Le 5iem test est passé.

Le héros rapporte les pommes d’or à Eurysthée à l’autre bout du monde mais l’instructeur ne pouvant conserver des objets aussi sacrés, les confia à Athéna (Sagesse) qui les replaça dans le jardin.

L’explication du mythe
Dans le mythe de la bible : Dans le jardin d’Eden , le serpent donne à Eve une seule pomme (symbole de division). Après y avoir goûté, elle prend conscience du bien et du mal en rapport avec le monde des sens.

Dans ce travail, Hercule rapporte plusieurs pommes (multitude de connaissances nourries par l’Arbre de vie), leur unification menant à la sagesse ou omniscience synthétique de l’âme.

Au 1er test (Nord) : Le divin messager Nérée se manifeste comme un éclair d’illumination qui ne fait que suggérer ; il ne peut être que fugace et occasionnel.

Au 2iem test (Sud) : Antée, le mirage du psychisme inférieur (symbole des fausses recherches occultes et à la divination médiumnique), évoque le phénomène psychique du bas astral : voyance inférieure, écriture automatique, spiritisme, nécromancie… etc. Hercule comprend que la vision réelle ne peut provenir que de l’Air (l’intuition), à l’imagination créatrice et à la vérité authentique.

Au 3iem test (Ouest) : Le faux instructeur Busiris séduit Hercule mais celui-ci prend conscience que le véritable initié se reconnaît à sa vie, à ses actes et ne tente pas d’accaparer l’intérêt d’autrui.

Au 4iem test – Prométhée (aspect divin intérieur de Hercule) est délivré du prédateur karmique (aigle/scorpion) qui dévore son foie (organe de désir lié à l’astral). Hercule fait preuve d’altruisme et d’esprit de service en se détournant de son chemin pour le secourir, prenant ainsi un premier contact avec son âme.

Au 5iem test : Atlas (sauveur du monde) est libéré par Hercule, inspiré par le sens du service de l’âme. Enfin, les 3 Hespérides (aspects de la Divinité (corps-âme-esprit)) lui remettent les pomme d’or de la Sagesse.

–> Aglaé (la Gloire du soleil couchant) lui dit : « Le chemin qui conduit à nous est toujours caractérisé par le service, et les actes d’amour en sont les panneaux indicateurs ». Elle représente l’aspect divin d’intelligence du Rayon 3 – manifesté sur le plan physique, le corps.

–> Érytheia (Celle qui garde la porte de l’âme) lui offre une pomme où est gravé le mot Service. Elle représente l’aspect d’amour/sagesse du Rayon 2 qui éveille l’âme à elle-même.

–> Hespéris (L’Étoile du soir et de l’illumination) lui dit : « Va de l’avant et sers ». Elle représente l’aspect volonté du Rayon 1 associé à l’Esprit.

La longue recherche d’Hercule à l’autre bout du monde mène à l’union des pôles opposés en une seule unité : corps + âme + esprit.

Dans la Vierge, signe de la naissance de l’amour universel, la première démarche de l’âme est représentée par l’attention portée à autrui et le pouvoir d’aider. Alors que les tests passés aux 4 coins de l’univers illustrent les travaux à accomplir sur chaque bras des croix zodiacales (cardinale, fixe et mutable).

La Balance (du 23/09 au 23/10) – la prise de la ceinture d’Hippolyte, reine des Amazones

Le mythe
Hippolyte est la reine des Amazones guerrières, dont le peuple adore la Lune (l’apparence et la Matière) et Mars (le conflit et la guerre). Une fois par an, les Amazones se retrouvent devant l’autel et Hippolyte porte la ceinture d’or de Vénus (déesse de l’Amour) qui la rend irrésistible. Elles vont ensuite rejoindre les hommes pour procréer ou les combattre.

Eurysthée demande à Hercule de lui ramener cette ceinture et Hippolyte offra volontiers la ceinture à Hercule. Héra, (régente de l’âme et Mère de Hercule) furieuse de cette victoire trop facile, pris les traits d’une Amazone et souleva les autres contre Hercule en prétextant qu’il veut enlever leur reine. Hercule se croyant trahi tua Hippolyte.

Eurysthée lui demande pourquoi Hercule avait assassiné la reine (la mère de l’Enfant sacré) et l’incita à racheter son erreur en sauvant une autre vie. Sur le chemin du retour, Hercule apprend que les terres du roi de Troie (Laomédon) sont ravagées par un monstre marin envoyé par Poséidon. Hercule se fait avaler par le cétacé lors de son combat et le tue de l’intérieur. Il sauva ainsi Hésione (la fille de Laomédon) qui allait être dévorée.
Il rachète ainsi la vie d’Hippolyte et réussi alors l’épreuve.

L’explication du mythe

La ceinture de Vénus symbolise l’union entre l’Esprit et la Matière (corps), la naissance du Christ intérieur pour l’âme, l’union entre les sexes pour le corps;
Elle symbolise aussi la maternité et l’Enfant sacré (âme naissante), en gestation dans le sein d’Hippolyte.

Malgré l’agressivité d’Hercule, la reine lui offre spontanément cette parure de l’unité et de l’amour. Il ne se rend pas compte que cette guerrière aspire à être transformée par l’union sacrée et croit bien faire en la tuant.

Après avoir pris sa ceinture, Hercule comprend enfin que la dualité/personnalité contient le merveilleux secret de l’unité/âme et qu’Hippolyte aspirait à l’amour de l’âme en renonçant volontiers à la seule séduction du corps. Le Tibétain écrit que « le mauvais usage de la Substance et la prostitution de la Matière sont des péchés contre les Saint-Esprit ». La Matière, le corps doit être sacralisée et pénétrée par l’Esprit, car le triangle de la Trinité est rigoureusement équilatéral : Esprit , Amour et Matière y ont une même valeur et s’accordent à réaliser le plan divin.

Le travail d’Hercule et du natif de la Balance permet donc la première initiation : l’émergence de l’âme et de l’amour pur ou naissance.

Dans une relation amoureuse, il est important de favoriser l’union de l’Esprit, de l’âme et du corps. D’apprendre à respecter et à promouvoir l’amour de l’âme et non plus seulement celui des sens. Il est essentiel qu’introduire des valeurs associées à l’esprit dans une relation afin de la rendre sacrée.

Le Scorpion (du 24/10 ou 25/10 au 22/11 ou 23/11) – La destruction de l’Hydre de Lerne

Le Mythe
Dans les sables mouvants et puants d’un marécage, une Hydre (serpent femelle) croupit au fond une grotte obscure. Fille de Typhon et d’Echidna, elle mesure plus de 2 mètres et semble avoir été modelée par l’imagination la plus horribles : corps de chien, sang empoisonné, 9 têtes dont l’une est immortelle. Couper la mauvaise en fait repousser deux.

Eurysthée ordonne à Hercule de détruire cette créature nauséabonde et lui dit avant son départ : « Nous nous élevons en agenouillant, nous conquérons en nous rendant ».
Hercule trouve le marais et la caverne, mais l’Hydre ne sortant pas, il fait pleuvoir sur elle ses flèches enflammées de poix brûlante.

L’Hydre jaillit enfin, ses 9 têtes crachant des flammes et tente de s’enrouler autour de son corps. Hercule tranche une tête mais deux autres la remplacent aussitôt. Désemparé, Hercule lève les yeux, voit passer un aigle et se souvient que lui aussi doit un jour atteindre le ciel. Il se rappelle alors les paroles d’Eurysthée, lâche ses armes et s’agenouille dans la vase. Il saisit l’Hydre à mains nues et l’élève sans crainte dans l’Air purifiant.
Puissante dans l’obscurité, l’Hydre s’affaiblit sous les rayons du soleil, elle convulse et fini par mourir. La tête immortelle continuant à siffler, Hercule la coupe et l’enterre sous un rocher puis recueille le venin du monstre pour empoisonner ses flèches.

Interprétation
Dans le travail de la capture du Taureau de Crète, Hercule se croit débarrassé du désir, mais celui-ci resurgit sous une forme beaucoup plus effrayante dans le Scorpion.

La grotte/caverne nauséabonde représente le subconscient et l’obscurité du mental inférieur. le héros a beaucoup de mal à y découvrir ses propres monstres et ses instincts encore animaux.

L’Hydre concerne toutes les formes-pensées destructrices et repoussantes. Ses 9 têtes sont les apparences de la grande illusion car chaque fois que les désirs inférieurs sont attaqués, ils se multiplient. Ils doivent donc (sans se polariser entre eux) être élevés vers la lumière de la lucidité, en portant son attention sur la qualité opposée et en l’amplifiant.
Ses 9 têtes concernent 3 groupes d’illusions majeures.

A) Les appétits grossiers, reliés à la nature animale
La sexualité qui peut se vivre sous forme d’orgie, dans une promiscuité vulgaire, être inhibée ou sublimée par une utilisation créative.
L’argent qui confère le pouvoir social, l’univers humain se limite généralement à ce qui est acquis, et le besoin d’accumulation égoïste de la personnalité est sans faim/fin. Il doit être transmuté en désir de connaissance et en trésor spirituel.
Le bien-être physique et le confort égoïste, qui alourdissent l’esprit et le maintiennent dans l’apathie, la mollesse.

B) Les désirs astraux – ceux de nature humaine
Toutes les peurs qui doivent être surmontées par l’élévation de la conscience et une meilleure compréhension spirituelle
La haine qui s’oppose à l’union et prend ses racines dans la négativité, dans le refus ; transportée dans une dimension supérieure et dépouillée de toute émotion, elle peut aussi se s’élever contre tous les vices haïssables pour l’âme, et devient alors un aspect de l’amour.
L’ambition ou la soif de pouvoir qui génère la corruption et qui éteint souvent l’influence de l’amour. Une fois transmutée, elle devient une volonté d’accomplissement et de don de soi.

C) Les aspects inférieurs du mental
L’orgueil ou satisfaction du mental, qui en fait un obstacle à la lumière de l’âme, affaiblissant le sens de la fraternité; c’est pourquoi Hercule tombe humblement à genoux, pour montrer son humilité et sacrifie ainsi sa personnalité/ego en même temps que ses armes.
Le séparatisme ou la division, qui transforme le mental en barrière contre l’unité, qui accentue l’isolement et la dispersion. Hercule a su voir l’hydre à 9 têtes comme une seule bête monstrueuse et non comme 9 têtes à détruire séparément.
La cruauté, qui fait du mental un instrument de pouvoir, les êtres humains éprouvent une satisfaction maladive à faire souffrir leurs semblables. Une fois transmutée, la dureté devient raison, compréhension et compassion.

La tête immortelle de l’hydre est celle du Désir, qui peut-être transmuté et devenir bénéfique ; elle est mise sous le rocher du Capricorne, porte de l’initiation et terre de la volonté persistante.

Tant qu’Hercule tente de se mettre à la portée du monstre (mental obscur) en utilisant les armes guerrières de son ego, il est incapable de la vaincre. Il doit la soulever dans le vent pour qu’elle soit touchée par le Souffle divin (symbole du retour vers la lumière), en toute humilité et agenouillé dans la vase, il utilise son intuition (l’aigle) à la lumière de la sagesse et de toute son âme.

Hercule démontre ici plusieurs qualités à acquérir :
la patience : il cherche longtemps le monstre
le discernement : il reconnaît l’existence de l’Hydre et met au point une stratégie d’attaque.
le courage : il ose l’attaquer à la racine même de sa nature en prenant conscience de son engagement et de sa propre faiblesse
l’humilité : il accepte de détruire son propre subconscient en l’exposant à la lumière de la sagesse.

Hercule ne se laisse plus prendre à ce qui n’est qu’illusion et pulsion du désir (dont il démontre ici sa parfaite maîtrise), car son élan vers l’évolution ne peut plus être freiné par l’attrait du mirage. Il sait à présent que sa personnalité/son ego doit être un canal d’expression de la Divinité , que ses 5 sens doivent s’ouvrir à l’enseignement des 5 bouddhas de la sagesse : la personnalité/ego ne doit pas être détruite, mais utilisée pour l’expansion des 3 aspects divins (corps-âme-esprit).

Le Sagittaire (du 23/11 ou 24/11 au 21/12 ou 22/12) – La capture du sanglier d’Érymanthe

Le Mythe
Eurysthée demande à Hercule de sauver le pays d’Erymanthe ravagé par un monstrueux sanglier, en prenant auparavant le temps de se couvrir et de se nourrir pour lutter contre le froid hivernal.

En chemin, le héros rencontre deux amis centaures, Chiron(la bonne pensée) et Pholos (force corporelle). Ils font un authentique festin en se partageant une barrique de vin qui appartient à d’autres Centaures. Ceux-ci, furieux de ce larcin, engagent le combat contre Chiron, Pholos et Hercule. Dans son ivresse, Hercule en tue plusieurs (dont Pholos) avec ses flèches empoisonnée (du sang de l’Hydre) mais blesse au genou son ami Chiron. Certains Centaures parviennent à s’échapper (parmi eux Nessos, qui sera plus tard l’instigateur de la mort d’Hercule).

Peiné et dégrisé, Hercule reprend sa route et poursuit en vain l’animal dans la neige. Une fois la nuit tombée dans la montagne, il va y poser un piège dissimulé. A l’aube, le sanglier tomba dans le piège, Hercule le délivre, le maîtrise, le saisit par les pattes arrière et le descend en le poussant devant lui comme une brouette. Ce geste déclencha l’hilarité des habitants qu’il rencontra en chemin. Hercule transforma ainsi en sujet de moquerie le sanglier féroce (symbole de l’agressivité personnelle, de sa personnalité grossière, de sa nature émotionnelle et des ses désirs inférieurs).

A son retour, Eurysthée lui reprocha d’avoir déjà tué ceux qu’il aimait à deux reprises (Abdéris dans le Bélier et Hippolyte dans la Balance) et demanda à Hercule à présent de comprendre pourquoi.

Interprétation du mythe
Eurysthée recommande à Hercule de se nourrir avant de commencer son travail mais celui-ci prend le temps d’un authentique festin et boit le fût de vin du groupe ; son ivresse se termine en tragédie : il tue Pholos et blesse Chiron mais laisse la vie au sanglier.

La tentation peut en effet se présente par surprise et n’est pas toujours évidente. Avant d’entreprendre tout travail de maîtrise de soi, le disciple doit apprendre à repousser les plaisirs pour lui donne priorité.

Cependant, une soudaine catastrophe dans la vie du sagittaire (qui se complaît dans la jouissance) , l’éveille de sa léthargie et le fait réagir, aidant ainsi à la croissance de son âme.
Hercule doit ici prouver qu’il est dominé par elle (jouissance) et qu’il est capable de courage. Il commence son voyage en hiver (pendant son âge mûr et lorsque la vie de sa personnalité/ego a perdu toute séduction) pour capturer le sanglier.

Il emploie la ruse, tend un piège et laisse l’animal s’y prendre lui-même avant de le tourner en dérision. Le natif du sagittaire sait doser ses efforts, se concentrer sur son but et voir l’humour dans toute situation (le rire étant d’une grande aide pendant la lutte terrestre). Hercule fait du sanglier féroce (sa propre agressivité) un objet de moquerie , ce qui illustre l’âme maîtrisant l’ego.

La juste répartition des choses trouve sa place : l’aspect « croupe » du Sagittaire est dominé par la valeur de l’Esprit (ou flèche). Ce test demande la maîtrise de la nature émotionnelle et de la jouissance du désir depuis le Scorpion (dont la difficulté évolue au fur et à mesure de l’évolution du postulant). La nature du désir ne peut être vaincue ni par la force physique (Pholos) ni par la pensée (Chiron) et peut resurgir sans cesse.

La seule solution est de la chercher sur les hauteurs du Capricorne où les brouillards et les mirages de la vallée sont surplombés et laissent apparaître l’illumination.

Le Capricorne (du 22/12 ou 23/12 au 20/01) – La destruction de Cerbère et la délivrance de Prométhée

Le mythe
En touchant son front, Eurysthée montra à Hercule la vision de Prométhée enchaîné dans le Hadès (les Enfers) dont la plainte se perd dans les profondeurs de l’obscurité. Il lui demanda de le délivrer.

Pour pénétrer dans les Enfers, Hercule descend pendant longtemps dans les couches étouffantes de plus en plus opaque de la Matière; mais il est encouragé par Athéna (la Sagesse) et Hermès/Mercure (l’intuition). Il parvient enfin à la rivière empoisonnée du Styx (que les âmes des désincarnés traversent pour atteindre l’autre rive en versant une obole au passeur : Charron). Charron ne demanda rien à Hercule tant celui-ci était sidéré par l’audace de ce vivant, qui ose violer le royaume des défunts, dont les enveloppes astrales flottent dans l’espace opaque.

Sinistre et sévère sur son trône noir, Hadès/Pluton l’informe que le sentier de la délivrance est défendu par le monstrueux chien à 3 têtes et à la queue formée de serpents venimeux ( Cerbère) qu’il doit vaincre à mains nues.

Sans se démonter, Hercule sort Cerbère des Enfers, le mène à Eurysthée qui, pris de peur lui ordonna de le ramener dans l’Hadès, où Hercule l’étrangle grâce à sa seule force intérieure en le saisissant par sa gorge centrale (comme avec le lion de Némée).
En tuant Cerbère, il put alors atteindre Prométhée qu’il délivra définitivement de ses chaines et de son karma.

Explication du mythe
Hercule doit accomplir plusieurs choses :
-> Se purifier une nouvelle fois des limitations du mental et de l’émotivité égoïste.
-> démontrer qu’il est libéré de l’irritabilité et de l’égoïsme
-> Être initié aux mystères et déjà descendu dans son propre enfer subconscient avant de descendre dans l’enfer universel.
-> Accomplir un acte de service, ce qui passe toujours en premier pour l’initié.

Il a appris la leçon des autres signes et gravi la montagne de l’initiation. Devenu un « disciple« , il agit en tant qu’être suprahumain dans un corps humain. En tant que fils libéré de Dieu, il peut opérer dans les Enfers, sur terre ou dans le ciel (comme Hermès/Mercure).

Pour la première fois, il ne s’occupe pas de sa propre libération et ose affronter Cerbère (Gardien de son propre subconscient infernal) dont les 3 têtes représentent le triple aspect de la Matière qu’Hercule tente d’élever :

La sensation : qui enchaîne l’humanité à l’argent et au plaisir.
Le désir : qui déclenche le karma personnel (gorge centrale de Cerbère), la plus importante, à supprimer en premier.
Les bonnes intentions jamais réalisées : dont l’enfer est pavé.

La queue de serpents (illusions) de Cerbère retardent le progrès de la vie spirituelle. Elle recouvrent :

  • Le lourd matérialisme empêchant l’élévation
  • le psychisme intérieur destructeur
  • la peur sous toutes ses formes

Hercule commence par sortir Cerbère de l’Hadès et démontre ainsi qu’il est capable de passer la 3iem initiation (transfiguration). Une fois parvenu au sommet de la montagne du Capricorne, Hercule ne s’identifie plus avec l’aspect Matière, mais avec l’aspect Esprit, et devient l’Unicorne (initié réalisé).

Parallèlement à toute l’humanité, il peut alors se délivrer de la contrainte matérialiste (Cerbère).

Le Verseau (du 21/01 au 18/02 ou 19/02) – La capture des bœufs roux de Géryon

Le Mythe
Eurysthée demande à Hercule de se rendre à Érythie (lieu de l’Illusion) où vit le roi Géryon (représentant de l’aspect de la forme) doté de trois têtes (les 3 composants de la personnalité) , de trois corps (le mental, l’émotionnel/astral et le physique) et six mains. Géryon détient illégalement un troupeau de bœufs roux gardé par le berger Eurytion (symbole du mental et gardien des désirs inférieurs) et son chien à deux têtes, Orthos (le matérialisme et le psychisme inférieur).

Eurysthée ordonne au héros de conduire le troupeau vers la Cité sacrée, de se méfier du berger et surtout, d’invoquer l’aide d’Hélios (Dieu du Feu solaire) auquel il fait donc des offrandes. Au bout de 7 jours, il voit tomber à ses pieds la coupe d’or magique dans laquelle le Soleil retourne à l’Est chaque matin. Cette coupe magique transporta Hercule au-dessus de la mer. Au détroit de Gibraltar, il élève les « colonnes d’Hercule » , il trouve les bœufs roux gardés par Eurythion et Orthos. Orthos se jette violemment sur Hercule et celui-ci l’abat. Le berger supplie Hercule de l’épargner et Hercule accepte.

Poussant les boeufs roux et accompagné de Eurythion, Hercule se dirige ensuite vers la cité sacrée mais est attaqué par le roi Géryon qui crache des flammes de ses 3 têtes. Hercule transperce ses trois corps d’une seule flèche puis continue son chemin. Des boeufs quittent plusieurs fois le troupeau, sont attaqués par un taon envoyé par Héra et Hercule peine à les rassembler.

Il livre aussi bataille à d’autres forces du Mal :

  • le lutteur Eryx qu’il envoie définitivement à terre
  • le géant Alcyonée qui lui lance un rocher avec tant de force qu’il rebondit sur la massue d’Hercule, qui le lui renvoie et le tue.

Après bien des détours, il arrive enfin à la Cité Sacrée avec le troupeau.

Interprétation du mythe
Dans le Verseau, Hercule rassemble et ramène le troupeau de bœufs roux (symbolisant le groupe humain, teinté de rouge des désirs inférieurs et l’élève jusqu’à l’amour universel du saint Graal. Il le transporte au temple de la rédemption dans la coupe d’or de l’amour. Hercule voit ce troupeau possédé par un monstre à trois corps (Géryon : Le mental , l’émotionnel et le physique réunis) , mais prêt à être sauvé.

Géryon : l’aspect formel, règne sur les 3 aspects de la personnalité ; il est détruit car il n’a plus aucune raison d’exister.

Le berger Eurythion : représente le mental, interprète de l’énergie spirituelle et gardien des désirs inférieurs, est également ramené vers la transmutation spirituelle du temple.

Orthos, chien à 2 têtes : représente le matérialisme et le psychisme inférieur qui doivent être supprimés.

L’humanité toute entière, en tant que groupe, est donc rassemblée, défendue et élevée par le Serviteur du monde, lui-même sacralisé par son altruisme.

Les Poissons (du 19/02 ou 20/02 au 20/03 ou 21/03) – Nettoyage des écuries d’Augias

Le Mythe
Augias, fils de Neptune/Poséidon, entretient des troupeaux dans des écuries que nul n’a réussi à nettoyer depuis plus de 30 ans ; leur fumier accumulé empeste le pays.
Lorsque Hercule propose ses services à Augias (selon le conseil d’Eurysthée), Augias se montre soupçonneux tant ils lui semblent étrangement désintéressés, mais lui promet en cas de réussite 1/10 de son troupeau de bœufs. En cas d’échec, la vie d’Hercule lui appartiendra.

Remarquant la proximité de deux rivières (l’Alphée et le Pénée) coulant non loin de l’étable, Hercule trouve rapidement la solution (il démontre ainsi son authentique bon sens propre à l’initié). Il détruit les barrières de l’écurie, détourne les cours d’eau et pratique deux ouvertures opposées dans les murs des écuries. En un seul jour, les écuries furent dégagées de leurs immondices. La tâche impossible fut accomplie.

Puis, Hercule fait rentrer les deux rivières dans leur lit, rebouche les murs et retourne chez Augias qui prétend que les rivières ont fait son travail à sa place, et le chasse sans aucune récompense.

Une foie retourné près de Eurysthée, celui-ci annonce cependant à Hercule qu’il est désormais immortel, car, par ses 12 travaux, il a vaincu l’humain et endossé le Divin. Ses tâches cosmiques peuvent commencer.

L’explication du mythe

Les 30 ans d’accumulation de fumier représentent les 30° de chaque signe précédent, donc chacun possède 3 décans (10 x 3 = 30). 3 ou la Triade représente le nombre de la personnalité, le 10 représente celui de la réalisation des cycles).
Les 30 ans symboliques représentent l’accumulation karmique du troupeau humain pendant son périple sur la roue jusqu’à l’ère des Poissons.

Hercule a cependant fait tout ce qu’il devait faire en conscience :

Il a détruit les barrières de l’exclusion, élargissant ainsi le champ de conscience de la collectivité encore conditionnée par ses émotions et ses exclusions sociales.

Il a trouvé une solution synthétique sans tenter, comme les précédents, de balayer lui-même les écuries à la main. En utilisant les 2 rivières, il permet à l’esprit du Verseau de s’écouler et de révéler le meilleur en chacun, caché sous les immondices : la confiance, l’amour, l’esprit d’inclusion, la compréhension et l’intelligence.

Il a pu nettoyer les écuries car la puissance des eaux de la Vie et de l’Amour purifie tout par leur puissance vitale.

Il a rendu compte de son travail. Lorsque le maximum a été fait pour exprimer la Vie et l’Amour, il ne faut pas s’attendre à de la reconnaissance, mais simplement d’agir de son mieux pour ce qui est de bon de faire. C’est pourquoi Hercule n’est pas récompensé mais chassé.

Parvenu aux niveaux hautement spirituels du Capricorne et du Verseau, Hercule reçoit l’ordre de nettoyer les écuries (ce qui semble une opération servile peu édifiante). Mais ce travail (qui dépasse tous les précédents) évoque Jésus-Christ lavant les pieds des Apôtres après avoir suivi, dans la Chambre haute, celui qui portait la cruche d’eau sur son épaule.

Hercule accomplit 3 choses qui caractérisent les vrais initiés :

  • Le service désintéressé – La conscience du véritable initié est devenue universelle ; celui-ci apporte sans effort et tout naturellement son aide à l’entourage.
  • L’oubli de sa propre volonté pour le bien-être de la communauté.
  • L’acte dans l’abnégation ; l’âme de l’ensemble devient sacrée et non plus celle de l’individu

Ainsi, au terme des 12 travaux, Hercule dessine sur la roue les 3 croix (cardinales, fixe et mutable) en tant que précurseur de Jésus-Christ qui leur donnera leur ordre définitif.

Signes cardinaux : Bélier + Cancer + Balance + Capricorne
Signes fixes : Taureau + Lion + Scorpion + Verseau
Signes mutables : Gémeaux + Vierge + Sagittaire + Poissons

Il passe d’un quadrant du zodiaque à l’autre en 4 secteurs :

Nettoyage de la négativité
Transformation des pulsions destructrices
Bélier
Taureau
Gémeaux
Apprendre la pensée juste et positive
Maîtriser les pulsions de désir
Pratiquer l’innocuité verbale
Transformation de l’ego par l’âmeCancer
Lion
Vierge
Transformer le ressenti en intuition
Vaincre l’orgueil et l’égoïsme
Acquérir la sagesse et l’altruisme
Épanouissement de l’âme individuelle
victorieuse du psychisme
Balance
Scorpion
Sagittaire
Accepter l’amour, transformer dualité en harmonie

Délivrance du désir inférieur et le transformer en aspiration spirituelle

Utiliser l’ego en tant qu’instrument de l’âme et de l’Esprit
Responsabilité spirituelle par rapport à la collectivitéCapricorne
Verseau
Poissons
Se libérer de l’emprise de la Matière (apprivoiser la mort)

Transformer toute division en une unité éclairée

Purifier la communauté de son karma passé et la libérer définitivement.

Publié par KevinPinton

Auteur - "L'encre du coeur" https://www.instagram.com/kevinpinton/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :