Genèse de l’univers, mythologie et zodiaque

Sources : Astrologie initiatique et pratique : tome 1

Le Chaos et le Zéro
Dans toutes les mythologies, le chaos (pré-univers) exista avant toute chose, et le mental humain limité ne put jamais concevoir qui le créa…
Dans la Bible (Genèse 1:2), « La Terre était sans forme et vide, et les ténèbres étaient sur la face de l’abîme , et l’Esprit de Dieu se mouvait sur les eaux ».
Cela laisse supposer que la planète était subtile, vacante, plongée dans les ténèbres, et que le tout baignait dans l’humidité.

La Création commence donc à partir de l’aspect féminin de la nuit et de l’eau. Le Chaos (etym : « Confusion générale des éléments ») y représente le principe, l’essence, l’infini sans limite, l’Ether, la matrice universelle, l’Esprit Substance contenant tous les germes de vie et , (plutôt qu’un néant), une vaste potentialité génératrice.
C’est pourquoi il est appelé « Oeuf du monde » ou « Oeuf originel », ce qui rappelle le nombre parfaitement circulaire du Zéro, dont l’intérieur peut contenir le chaos mais dont l’extérieur rayonne à l’infini.

On l’appelle le « Dieu inconnu » (dans la mythologie grecque), l’Aïn Soph avec ses 3 niveaux « D’existence négative » ( dans la Kabbale). Il est représenté par 7 couches successives de plus en plus denses, symboliquement représenté par 7 cercles concentriques dont la Terre centrale est la manifestation physique.

Cette matrice humide est évidemment ANDROGYNE puisque le masculin et le féminin s’y fondent encore. Chez les Hindous, le Créateur se nomme Para-Brahma ( au-delà de Brahma), Brahma étant le Dieu générateur sans parèdre ou part féminine, car la génération de couple n’existe pas encore.

— Aparté —
Dans la langue des oiseaux, le M est une lettre associée à la mer, à l’eau, au principe passif (au féminin) et le F est la lettre associée au feu, à l’énergie, au principe actif (masculin). Pourtant, on utilise le mot « Masculin » (qui commence par la lettre associée au féminin) et « Féminin » (qui commence par la lettre associée au masculin).
J’en conclus donc que même dans le mot, on retrouve ce côté androgyne.

Gaïa

Elle fait partie de l’Être fondamental en tant que part féminine du Chaos.
Elle est la Vierge Mère de la Création, l’Idée originelle de la génération universelle présente avant le « Que la lumière soit » de la Genèse.

« Gé » est la matière universelle, éternellement vierge car renouvelée après chaque génération. Ses eaux primordiales sont en même temps les eaux d’en haut (le Mi hébraïque) et les eaux d’en bas (le Ma) du Ciel et de la Terre : l’humidité régit l’incréé ou l’Ether.

Okéanos

Il est la part masculine de cet océan primordial, l’autre polarité de Gaïa, étroitement soudée avec elle ; tous deux sont illustrés par un serpent à deux têtes ou un couple de dragons, qui donneront plus tard naissance au monde céleste et au monde terrestre.

Okéanos/Océanos, qui entoure symboliquement l’ensemble du zodiaque, est identifié à l’abime marin (Apsou) qui, uni à Tiamat, (la mer de la surface), généra le double Principe humide du Mi et du Ma.

Pour se manifester hors du chaos, l’Énergie primordiale doit émaner un son ou verbe, « Et Dieu dit… », qui permettra au cours des siècles, d’orchestrer les hiérarchies de la manifestation. L’oeuf du monde comportera ultérieurement 7 sphères en réalité concentriques, mais graphiquement illustrées dans le zodiaque sous forme de division :

Poissons et Sagittaire : Jupiter
Verseau et Capricorne : Saturne
Bélier et Scorpion : Mars
Taureau et Balance : Vénus
Gémeaux et Vierge : Mercure
Cancer : Lune
Lion : Soleil

En suivant cet ordre, les planètes se trouvent dans l’ordre de leur distance par rapport au Soleil et dans celui de la généalogie des Dieux mythologiques.
6 Grands Dieux (ou planètes) ont créé la manifestation ; Hermès Trismégiste énonce dans son Kybalion que « Tout ce qui est bas est comme tout ce qui est en haut. Tout ce qui est en haut est comme tout ce qui est en bas ». Par conséquent, la 1/2 inférieure/terrestre du zodiaque est IDENTIQUE a sa 1/2 supérieure, afin d’accomplir le miracle de la chose unique.

Dans les paragraphes qui vont suivre, nous allons détailler chaque signe et sa représentation mythologique selon le zodiaque de la manifestation (des Poissons vers le Bélier en passant par le Verseau) (sens inverse du zodiaque humain).

Le signe des Poissons – le Nombre 12 – Poséidon/Neptune – 1er jour de la création

Océanos/Okéanos, dont le substitut est Poséidon/Neptune reste dans le royaume du Père et ne se manifeste pas, sauf en tant que source primordiale. L’Énergie divine commence donc son mouvement dans le signe des Poissons et des Eaux originelles.

Pour rappel, voici le glyphe de Neptune et celui des Poissons



Le signe du Verseau – le Nombre 11 – Ouranos/Uranus – 2iem jour

Suite au mouvement des Eaux originelles, un son (le Verbe) divin se manifesta et « la Lumière fut; Dieu la nomma Jour et la sépara d’avec les Ténèbres qu’il nomma Nuit (Genèse 1: 4-5).

Cette première manifestation de séparation est nommée par les humains Di-able (qui vient du mot Diabolos : ce qui divise) et démontre que la dualité exista à l’origine de toute chose. En ce « Premier jour », Dieu sépare en premier l’ombre du manifesté, de la lumière du non manifesté. Il ne s’agit nullement du jour et de la nuit terrestres, puisque les luminaires (soleil et lune) n’ont pas encore été créés.

Il s’agit d’un état androgyne séparé en deux polarités, tel qu’il apparaît dans le symbole chinois du yin-yang, formant encore un même tout dans l’Œuf primordial (la lumière étant issue des Ténèbres).

Cette lumière illustre la claire volonté divine de créer un univers coordonné à partir du chaos originel ; les Ténèbres sont la polarité secrète, réceptive, fertile, interne et féminine de toute création. Les Anciens mettent ensuite les deux forces en conflit et les nomment Bien et Mal, dualité sans qui la suite de la création n’aurait pu avoir lieu…
La Lumière est associée au mental supérieur, encore relié au feu divin et les Ténèbres, au mental inférieur.

La mythologie hindoue représente cette coexistence entre les Suras (lumière) et les Asuras (ténèbres) qui procèdent ensemble au barattage de la mer de lait, en les séparant l’un de l’autre pour dégager finalement les quatre Éléments nécessaires à la manifestation tangible, puis les « caillots » symboliques des mondes futurs.

Le 2iem jour, Dieu sépare donc les eaux d’en haut (Mi) des eaux d’en bas (Ma) et crée alors le premier espace qu’il nomme Cieux (Genèse, 1: 6 à 8). Ce qui rappelle évidemment l’idéogramme du Verseau :

La naissance d’Ouranos/Uranus
Par cette séparation, se crée l’Éther d’Uranus (émanation de Gaïa) une fois dégagé de l’humidité primordiale : Océanos/Okéanos entoure désormais le chaos, et la sphère des cieux emplit le reste de l’espace.

Uranus/Ouranos naît donc du Verbe, du Logos originel et de la Coupe vierge de Gaïa. Au-delà de la Manifestation, il est la Volonté-Pouvoir créatrice, la première étincelle intégrant le feu électrique du Mental divin.

Dieu ne peut être regardé face à face hors de la mort physique, mais Se manifester par Ses Hiérarchies créatrices, dont Uranus représente la 1ere. En tant que dieu de l’Éther primordial, il les intègre toutes !

Dans le zodiaque humain, il régit le 11e signe (Verseau) mais en tant que 1ere énergie manifestée, il porte également le nombre 1. Sur terre, il est représenté par le signe du Bélier, l’étincelle des commencements de la vie terrestre.

Dans la croix de vie égyptienne (Ankh, ou Croix ansée), la branche horizontale évoque l’attente de la Création (Gaïa) et la branche verticale, la semence masculine de vie, Uranus/Ouranos. Au-dessus se trouve le cercle (œuf cosmique), symbole qui rappelle celui d’Uranus inversé :



Gaïa complète Ouranos (l’énergie primordiale) en lui permettant de se manifester et représente les Ténèbres (par rapport à la clarté/lumière Uranienne). Chaque Force envoyant son énergie à l’autre en une dualité indispensable et complémentaire.

Pour générer les sphères suivantes, Uranus/Ouranos prend donc comme parèdre sa Mère Gaïa, la Fécondité universelle. Ils génèrent d’abord des énergies puissantes mais désordonnées : Les Géants, qui sont aussitôt rejetées en tant que Forces brutes et non maîtrisées.

Ensuite vinrent les Cyclopes : Créatures pourvue d’une seul oeil (le 3iem oeil), relié à Uranus/Ouranos. Ils sont les divins Forgerons ou Ordinateurs cosmiques, étincelles du mental divin.

Enfin naissent les Titans : 12 d’entre eux (dont 6 ♂ et 6 ♀, formant des couples), respectueux de l’esprit de progrès, deviennent les 12 signes du Zodiaque : la vie apparaît alors sur Terre et les Titans réfractaires sont refoulés dans le chaos.
Les Titans et les Cyclopes évoquent encore ce principe de polarité. Là où les Cyclopes aspirent à rester près de la Lumière du Père (Ouranos), les Titans souhaitent eux descendre vers ce qui est en bas, pour construire les cycles de l’incarnation humaine.

Uranus/Ouranos et Gaïa génèrent enfin une autre dualité d’aspect masculin et féminin : Éros, le Fils, l’âme cosmique qui aimera plus tard l’âme humaine et tentera de l’élever jusqu’à lui. A eux 3 ( Ouranos, Gaïa et Éros) constituent la Triade/Trinité divine.

Lorsqu’on observe les symboles du Poissons/Neptune et celui de Ouranos/Uranus, on voit bien que Uranus est l’émanation de Neptune :

Le signe du Capricorne – le Nombre 10 – Saturne/Kronos – 3iem jour

« Dieu rassemble les Eaux qu’Il nomme Mer et fait apparaître le Sec qu’Il nomma Terre (Genèse 1:9).
Après le 0 de Okéanos, le 12 de Poséidon/Neptune (Poissons) et le 11 de Ouranos/Uranus (Verseau), Kronos/Saturne apparaît dans le signe du Capricorne (3iem signe selon le zodiaque de la manifestation). Il génère ainsi le 4 du monde formel.
Dans le zodiaque humain (tropical), le Capricorne porte le nombre 10 (1+2+3+4 = 10 selon le Tétraktys pythagoricien). Or, 10 = 1 + 0 , ce qui nous ramène à l’unité primordiale.

(La position des nombres ne correspond p-e pas au triangle de Pascal ! )

La plupart des Titans représentent encore les forces aveugles issues de l’ombre et Kronos-Saturne, le plus jeune et le plus intelligent des Titans, désespérant de voir son géniteur (Ouranos/Uranus) perpétrer ces puissances incohérentes décide (avec la complicité de Gaïa) de l’émasculer.

Ce faisant, Kronos (le Temps) orchestre le « Cosmos » (l’Ordre). Les mythes prétendent qu’il « dévore ses enfants », chacun d’eux étant un « essai », « brouillon » de la Création , une période périmée du Temps. Agent de la périodicité, il crée la Manifestation active de part son nombre 4 (la cohésion, la structure et la concentration), ainsi que la possibilité de création de la Terre.

En tant que Seigneur du Temps, il institue les cycles de vie et de mort. Sa mission consistant à transporter la vie du Père (Ouranos) dans la manifestation Terrestre.
Le nombre 4 est également celui de la croix, associée aux 4 éléments qui apparaissent lors de la division du cercle zodiacal (Ouroboros) en 4 parties.

Comme Lucifer et Prométhée, il se « Crucifie » sur cette croix de l’Espace et du Temps pour permettre l’existence de la Terre (dont le symbole correspond à celui-ci) :

Saturne/Kronos est également le régent de la loi universelle de cause à effet (Karma). Encore relié au Père(Ouranos/Uranus), Saturne est aussi nommé « Sat’ Uranus » ou « Sat’Urnus« .

En permettant la vie de la Matière, il quitte parallèlement l’Absolu et l’Éternité ; c’est pourquoi, au fur et à mesure de sa descente, il devient le Satan créé par la négativité humaine, bien que le Temps soit sa convention terrestre du mental cosmique.
Il est le « Premier et le Dernier » car selon un plan élevé, il peut parvenir au plus bas, de même qu’il est le « Grand Architecte de l’univers« , car il le construit dans sa totalité.

Dans la mythologie grecque, Saturne est apparenté à Pan, représenté sous la forme d’un bouc semblable à la chèvre du Capricorne, et qui peut créer sur sa flûte à deux roseaux toutes les formes vivantes.

Kronos-Saturne est donc en même temps relié au mental supérieur d’Ouranos et au mental inférieur et analytique de l’être humain. Il gouverne l’Antahkarana (pont arc-en-ciel) , le pont spirituel symbolique lancé entre le Père et l’être humain. Il se nomme aussi Dieu de la Terre.

Du nombre 4 fut généré le nombre 7 pour créer le monde astral des formes : Le 4 descend sur les 3 plans : 4X3 = 12 et 4+3 = 7 , ce qui prépare les 7 couleurs, les 7 notes de musique, etc…
Les 7 sphères emboitées les uns dans les autres (comme des poupées russes) composent le plan mental , astral , éthérique et physique de Saturne. Soit les 4 plans étant sous sa domination et correspondant aux 4 premiers corps de l’être humain.

En émasculant Ouranos/Uranus (son père), Cronos fit tomber dans Okéanos son sang et son sperme (symboles de la Vie originelle et de l’Ether galactique. De l’écume des eaux du Mi et du Ma (eau + air), naît Vénus-Uranie.

Vénus-Uranie, l’androgyne
Énergie androgyne régente de la loi d’attraction et de répulsion, du principe de la Vie, de son amour et de sa beauté, comme la divinité de la fécondité universelle manifestée.
Dans la Genèse (1, 11 à 13), au 3iem jour de la création : « Dieu demande à la Terre de laisser pousser la végétation et ses fruits« . Selon la légende grecque, il est dit que sous les pas de Vénus poussaient des fleurs et des fruits…

La Terre (principe Sec) sait ce qui convient à la création de l’être humain et incorpore les semences nécessaires. Chaque atome de vie possède la connaissance vitale indispensable à la génération des quatre règnes de la nature.

Néanmoins, Vénus-Uranie doit se soumettre à la loi Saturnienne et descendre de plus en plus bas, de sphères en sphères vers celle de la Matière, où elle devient maîtresse des 7 plants d’évolution, des arts, des muses, des 7 couleurs, des 7 notes pour créer l’Harmonie. En acceptant cette densification, elle illustre l’Amour du Père parvenu jusqu’à l’humanité. Messagère divine et représentant de l’Esprit (Ouranus/Uranus), elle va devenir la pensée analytique du mental inférieur (Manas en sanskrit) , mais aussi l’amour, les sensations, la sensualité et finalement, la sexualité.

Les Anciens lui donnent plusieurs noms : Ishtar (Babylone), Vach (Inde), Athor (Egypte), Io (grèce) : Elle est la « Vache sacrée » nourricière de toute vie…

Le couple Kronos-Rhéa
Saturne/Kronos épouse ensuite sa sœur Rhéa/Réa (celle qui génère), assimilée à Cybèle, déesse des Forces de la Nature , épouse du Dieu « qui fait tourner la roue » et donne naissance à la seconde Triade :

  • Zeus/Jupiter (Régent du Ciel)
  • Poséidon/Neptune (Régent de la Mer, ébranleur de la Terre) (Neptune sort de Okéanos et commence à œuvrer à la manifestation)
  • Hadès/Pluton (Régent des Enfers)

Rhéa et Kronos génèrent plusieurs descendants (cycles de vie) que Kronos s’empresse de dévorer. Pour sauver Zeus/Jupiter, Rhéa accroche son berceau aux branches d’un chêne (dans l’Air, domaine d’Ouranos, hors de portée de Saturne), car Zeus doit régner sur le cosmos de l’humanité actuelle.

Le signe du Sagittaire – le Nombre 9 – Jupiter/Zeus – 4iem jour

Zeus/Jupiter apparu avec le Nombre 4 (dans le zodiaque de la manifestation) et régit le signe du Sagittaire qui le dessine :


On dirait un 4 non ?

Comme Uranus/Ouranos (son grand-père), il symbolise l’espace mais cette fois, délimité par le Temps (Kronos, son père). Dans la Genèse (1: 14 à 16), Dieu crée au 4iem jour, le système solaire, les luminaires célestes (Soleil et Lune) pour séparer la nuit du jour terrestre, instaure les saisons et crée les étoiles.

Le Temps-Kronos-Saturne et l’Espace-Zeus-Jupiter forment ensemble la croix de l’espace-temps qui prépare la naissance du monde terrestre. La Terre se mit en mouvement en même temps que le système solaire, les constellations et les planètes; Cette état giratoire est représenté par le Swastika , tourbillon du cœur de l’atome autant que des galaxies :

Astuce pour différencier la croix gammée Nazie et le Swastika :
Le Swastika tourne dans le sens universelle (horlogé – de l’Ouest à l’Est, comme le Soleil) , alors que l’autre tourne dans le sens inverse (d’où symboliquement son aspect « néfaste »).

A partir de la sphère céleste de Zeus/Jupiter, les Dieux qui suivront appartiendront à la Manifestation active, à la sphère éthérique dans le plan causal (5iem plan vu que Saturne/Kronos gouverne les 4 autres), qui fournit à l’âme son moyen d’expression et gouverne le corps éthérique humain, détaché du macrocosme.

Une fois devenu adulte, Zeus-Jupiter évince Kronos-Saturne pour organiser les cycles de la vie actuelle. Pour se manifester sur la Terre, il manifeste ses descendants dans le système solaire avec Héra-Junon, sa parèdre cosmique, mais aussi avec d’autres déesses, des nymphes et même des mortelles.

Le signe du Scorpion – le Nombre 8 – Mars et Pluton – 5iem jour

Du couple Héra-Zeus naît Mars/Arès, Régent de l’énergie mise en mouvement. Il est le général des armées de Dieu, il est a la base des impulsions de la manifestation divine : il fait descendre la foudre de Zeus (intuition, éclair de génie) au niveau terrestre voire souterrain.

Avec Mars, apparaît le nombre 8 :

Arès comporte la même racine que Aor (la Lumière) qui signifie « le soleil levant ».
De plus, cela justifie que la Toison d’or fut cachée dans le bois d’Arès. La racine Aor se retrouve également chez « Éros » (l’Amour) et « Horus »(Dieu solaire égyptien).

Arès/Mars représente donc le Désir. Il est le procréateur du monde formel et l’exécuteur de la loi Karmique, générée par les désirs et les émotions pulsionnelles sur le plan astral inférieur. Il anime l’énergie du corps humain, y fait pénétrer le désir d’involution par l’incarnation ou d’évolution par la libération.

Vénus-Uranie, après être descendue de sphères en sphères, devient Vénus-Aphrodite et s’accouple avec Arès/Mars dans le Scorpion et génère Antéros (frère antagoniste de Eros), qui représente le pouvoir, l’ambition, l’esprit de conquête, le conflit entre le Bien/Mal, le symbole de la sexualité et des luttes du subconscient (libido).

Il aura pour sœurs DEIMOS (la terreur) et PHOBOS (la crainte) (qui sont deux lunes de la planète Mars), mais aussi HARMONIE et CUPIDON ; où Cupidon est le représentant inférieur d‘Éros (l’Amour) et le principe de cohésion, d’attraction. Dans le Cancer, Cupidon épousera PSYCHÉ (l’âme humaine), démontrant ainsi l’amour de Dieu pour Sa créature sensible.

Rappelons nous que Pluton/Hadès est né en même temps que Zeus/Jupiter (dans le Capricorne) en tant que fils de Kronos et Rhéa. Celui-ci règne sur les sphères inférieurs en tant que Seigneur des Enfers.

Le 5iem jour de la Genèse (1: 20 à 21) représente la population de la Terre par les générations de Zeus-Héra : Dieu dit : « Que les eaux foisonnent en abondance d’êtres vivants, que l’oiseau vole au-dessus de la terre sur les faces du firmament céleste. Dieu créa les grands monstres et toute sorte d’êtres vivants qui se meuvent, qui foisonnent dans les eaux selon leur espèce ; et tout oiseau ailé selon son espèce. »

Le signe de la Balance – le Nombre 7 – Vénus-Aphrodite – 6iem jour

Au 6iem jour de la Création (Genèse 1: 26 à 31), Dieu crée les animaux terrestres et l’androgyne Adam. Ève est séparée de lui dans le signe de la Balance lors du 7iem jour, signe qui équilibre les polarités opposées et complémentaires.

Dans la mythologie grecque, Vénus-Uranie devient Aphrodite et reçoit la régence su signe de la Balance et la responsabilité de l’harmonie planétaire.

Avec Vénus-Aphrodite, apparait le nombre 7 et compose ainsi l’heptagramme des 7 astres principaux :

Ainsi se termine le premier hémicycle du zodiaque, régi par les 6 Grands Dieux (et 6 planètes associées) :

  • Neptune/Poséidon (Poissons)
  • Uranus/Ouranos et sa parèdre Gaïa (Verseau)
  • Saturne/Kronos et sa parèdre Rhéa (Capricorne)
  • Jupiter/Zeus et sa parèdre Junon/Héra (Sagittaire)
  • Mars/Arès (Scorpion) + son homologue Pluton/Hadès
  • Vénus/Aphrodite (Balance)

Le signe de la Vierge – le Nombre 6 – Hermès/Mercure – 7iem jour

Le 7iem jour de la Création, Dieu se repose alors et permet à la Manifestation de se développer de manière autonome, lui laissant l’Intuition (symbolisée par Mercure/Hermès) en guise de messagère.

Hermès/Mercure apparaît en 7iem lieu dans le zodiaque de la manifestation. Dans le zodiaque humain/tropical, il porte le nombre 6, régit le signe de la Vierge où il représente le Christ caché.

Pour le générer, Zeus/Jupiter séduit MAÏA (la plus belle des 7 Pléiades de la constellation du Taureau) , aussi nommée Maya (l’illusion des sens) ou encore Mara (la mer, le reflet). Hermès/Mercure est le messager cosmique issu de cette union. Il a pour but de dévoiler l’illusion, de révéler ce qui est caché à la lumière de l’intelligence créatrice.

Mercure est également le régent des Gémeaux, il démontre à l’humanité son état de dualité entre l’Illusion et la Vérité, entre le corps et l’âme, tout en continuant de la protéger (l’humanité) en lui enseignant les lois cosmiques.

Animateur de la structure mentale saturnienne en tant qu’Hermès-Logos, il lui attribue la mobilité intellectuelle, la capacité de penser, d’évoluer et de prendre conscience.

Mercure/Hermès est l’intermédiaire entre le Ciel et la Terre, le gardien de l’évolution, l’Intuition (ou Bouddhi chez les Hindous). Il est le « psychopompe » après l’involution (incarnation) en tant que Hermès-Chtonios, celui qui guide les « morts » vers la Connaissance des Mystères.

Continuant sa descente en manifestation, Vénus-Aphrodite s’accouple avec Hermès/Mercure pour générer le DIVIN HERMA-PHRODITE, nouvel androgyne (cette fois, proche de la Terre) manifestant l’union de l’Amour et de l’Intelligence.

Le signe du Lion – le Nombre 5 – Apollon/Soleil

Zeus/Jupiter séduit alors Léto, Fille d’un Titan jalousée par Héra-Junon. Pour échapper à Zeus, elle descend sur Terre et y met au monde deux jumeaux : Le Soleil (Apollon) et la Lune (Artémis).

Le Soleil
Phoebus chez les Grecs, Apollon chez les Romains représente la Lumière et l’Amour de l’Esprit manifestés en tant que substitut d’Uranus/Ouranos. Apollon est le Grand Logos, le Soleil spirituel central, le foyer de l’Énergie primordiale.

Sur le plan tangible et visible, Apollon siège sur le mont Olympe en tant que flambeau de transmission ; sous-gouverneur de la Terre et du système solaire, il symbolise pour la race humaine l’Âme, l’illumination de la conscience, l’énergie vitale, les sensations, les perceptions et les 5 sens.

Le signe du Lion qu’il régit est relié au nombre 8 dans la roue de la manifestation et le nombre 5 dans le zodiaque humain/tropical. Pivot central du zodiaque, le Soleil anime tous les signes de son énergie rayonnante. A 0° du Bélier, il est le char de l’aurore conduit à travers le Ciel.

Le signe du Cancer – le Nombre 4 – Artémis/Lune
La LUNE représente la personnalité/ego et le psychisme humain : c’est dans le Cancer que Cupidon épouse PSYCHÉ, tant que délégué de l’Amour divin.

La Lune régit le signe du Cancer qui porte le nombre 4 dans le zodiaque humain/tropical où elle est le substitut de Kronos-Saturne, mais apparaît en 9iem position selon la roue de manifestation (zodiaque sidéral).

Zeus poursuit sa manifestation et séduit une mortelle Léda sous la forme d’un cygne, (associé à la colombe chrétienne du Saint-Esprit). Il en résulte encore deux jumeaux : Castor et Pollux.

Le signe des Gémeaux – le Nombre 3 – Castor et Pollux

CASTOR ( l’être Ombre, la personnalité/ego ) est le fils mortel ayant perdu la mémoire de ses origines. POLLUX (être Lumière, l’âme), est le fils immortel, la lumière vivante dans la pensée cosmique et gardant conscience de ses origines divines.

Ils régissent tous deux le signe des Gémeaux, apparu en 10iem position dans la roue de la manifestation mais portant le nombre 3 dans le zodiaque humain. Signe d’Air dont le maître est le divin messager Mercure/Hermès, ce dernier a pour but d’harmoniser les oppositions, l’âme et l’ego afin de permettre l’évolution vers l’unité.

De l’union de Zeus et Léda naissent aussi deux jumelles : Hélène (La Beauté) et Clytemnestre (l’Intelligence).

Le signe du Taureau – le Nombre 2 – Vénus-Génitrix

Io, Fille du Dieu fleuve Inachos (fils de Neptune et Mélissa), prêtresse d’Argos est désirée par Zeus qui, pour la protéger, la transforme en génisse.
Héra/Junon envoie un taon (symbole du désir issu du Scorpion par Mars/Arès) pour la persécuter. La pauvre Io traverse maintes contrées avant de parvenir au Nil où elle retrouve sa forme réelle.

Vénus-Uranie, dans sa descente de sphères en sphères (après être devenue Aphrodite dans le signe de la Balance), devient Vénus-Génitrix : apparentée à la Mère nourricière de la vie terrestre, la Vache sacrée allaitant l’humanité. Elle régit le signe du Taureau, porte le nombre 2 dans le zodiaque humain mais apparaît en 11e dans celui de la manifestation.

De l’union avec Zeus, qui effleura à peine Io, naquît Épaphos (le Contact).

Le signe du Bélier – le Nombre 1 – Arès/Mars

Mars/Arès reçoit la régence du Bélier, face à la Balance (Vénus-Aphrodite). Il porte le nombre 1 dans la roue humaine mais apparaît en dernier (12e) dans la roue de la manifestation et clôture ainsi le cycle zodiacal.

Régent du Désir sous toutes ses formes, il attribue à l’être humain soit celui de l’incarnation, soit celui de la libération.

Hercule et les 12 travaux
Le zodiaque est donc entièrement constitué et les cycles de vies humaines commencent… Des 1/2 dieux et des héros voient le jour (issus de Zeus, régent du Ciel et de la Lumière), mais également des êtres d’ombre (issus de Poséidon, régent des profondeurs). Ils lutteront constamment pour donner la victoire à leur monde respectif…

Parmi les héros, le seul à avoir réussi son initiation est Héraclès/Hercule, doté de très nobles qualités comme la vigueur, l’audace, l’endurance, la compassion et la générosité mais également de moins nobles comme : l’orgueil, l’instabilité, la violence, la gloutonnerie et la concupiscence.

Héra-Junon, jalouse de l’union de Zeus avec Alcmène, fait en sorte que , au lieu de devenir roi de Mycènes et de Tyrinthe, il devienne l’esclave du roi Eurysthée, son instructeur spirituel qui lui ordonna d’exécuter 12 travaux autour de la roue pour parvenir à la Libération. Il est l’archétype de l’Initié soucieux de réussir son parcours spirituel.

Après sa mort, Zeus mit Hercule au rang des Constellations. Hercule se réconcilie avec Héra et épouse sa fille Hébé (La Jeunesse).

Synthèse personnelle

En lien avec la Kabbale :

Publié par KevinPinton

Auteur - "L'encre du coeur" https://www.instagram.com/kevinpinton/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :